— Actualités —

Grand Annecy : Un PDU fourni, irréaliste et paradoxal !

Participez massivement à l’enquête publique sur le Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Grand Annecy !

Vendredi 15 novembre 2019 Air Climat Villes et territoires

Au sein d’un collectif de 14 associations (le « Grenelle des transports et de la qualité de l’air du bassin annécien ») FNE Haute-Savoie s’est penché sur les actions proposées dans le Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Grand Annecy et qui constituent le projet de l’agglomération pour les mobilités du territoire à l’horizon 2030.

Dans sa hotte de 48 actions d’importance très variable – « On additionne “des éléphants et des souris” » dit l’Autorité environnementale – le PDU en cache une qui fait plutôt figure de dinosaure, à la fois par son poids et par son anachronisme en ces temps d’urgence climatique. En effet, l’action N°31, « Réalisation des aménagements routiers en partenariat avec le département de la Haute-Savoie » est noyée dans la masse des actions mais elle a davantage d’impact budgétaire et environnemental que toutes les autres réunies. Nous parlons ici des nombreux projets routiers dans l’agglomération, dont le tunnel sous le Semnoz.

Le Grand Annecy investit donc bien davantage dans ce qui a un impact négatif sur l’environnement que dans ce qui a un impact positif.

En outre, les objectifs chiffrés en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) sont à la fois largement contestables, totalement irréalistes au vu de la politique de mobilité du Grand Annecy et nettement insuffisants au regard des engagements locaux, nationaux et internationaux. On peut même craindre un report modal « à l’envers », c’est-à-dire vers la voiture, tant on en favorise l’usage.

Le secteur couvert par le PDU, à savoir celui des transports, est de loin celui qui pèse le plus en matière d’émissions de GES dans notre territoire (entre 42 et 46%). Or, l’objectif de ce PDU (-13% d’émissions de CO2 d’ici 2030) est bien en-deçà de celui du Grand Annecy de limiter la hausse des températures à +1,5°C (et donc de réduire ces émissions de 45% d’ici 2030 comme le préconise le GIEC). Pour tenir cet objectif, la plus grande partie de l’effort est donc reportée de fait sur les secteurs non couverts par le PDU (agriculture, industrie, résidentiel, tertiaire), qui devraient, pour compenser l’écart, baisser leurs émissions de CO2 de 70% d’ici 2030 ! Une gageure inatteignable.

L’enquête publique sur le PDU du Grand Annecy a lieu du 15 novembre au 16 décembre 2019. Pour y participer, les informations pratiques sont ici : https://www.annecy.fr/actualite/266/211-enquete-publique-pdu-de-l-agglomeration-du-grand-annecy.htm

Vous pouvez consulter ci-dessous la contribution à l’enquête publique de notre collectif de 14 associations pour un « Grenelle des transports et de la qualité de l’air du bassin annécien ».

Vous pouvez bien sûr vous en inspirer pour votre contribution, selon votre sensibilité et en utilisant vos propres mots (il vaut mieux éviter si possible les « copier-coller »).

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Vendredi 15 novembre 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/grand-annecy-un-pdu-climaticide-et-partial/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts