— Actualités —

L’inventaire collectif des « arbres remarquables »

Dans le cadre de l’inventaire participatif mené par FNE Isère sur le territoire de la métropole, la chasse aux arbres remarquables est ouverte !

Mercredi 17 avril 2019 Forêt

Qu’est-ce qu’un arbre remarquable ?

Plusieurs critères permettent de définir si un arbre est remarquable ou non : son âge, sa hauteur, sa circonférence, son esthétique, son histoire et ses critères biologiques. Un arbre présentant un ou plusieurs de ces critères pourra être dit remarquable. On peut rencontrer des arbres remarquables dans toutes sortes d’endroits : dans des parcs, en forêt, dans des jardins de résidences privées… On en trouve aussi dans des lieux beaucoup plus urbanisés.

 

Comment s’organisent les relevés de données sur le terrain ?

Lorsqu’un arbre appel notre attention, qu’il semble se démarquer des autres ou bien qu’il nous inspire de nouvelles émotions : on peut répertorier l’arbre dans l’inventaire collectif.

Il suffit de se laisser guider par les questions du formulaire à remplir ; en indiquant ses caractéristiques.

 

Les outils

 

La croix de bûcheron permet de mesurer la hauteur de l'arbre

Le décamètre, quant à lui, permettra de mesurer la circonférence du tronc.

 

Ensuite pour calculer l’âge de l’arbre, sachant que 2,5cm équivaut environ à une année, il faut diviser le nombre de mètres de l’arbre par 0.025.

→ Exemple, un arbre qui a un tronc de 5.30 mètres divisé par 0.025 = 212 ans.

 

 

Pourquoi recenser les arbres remarquables ?

Leur identification est indispensable pour qu’ils puissent être protégés.

Comme nous l’explique Peter WOHLLEBEN dans la « vie secrète des arbres » : A plusieurs, les arbres forment un écosystème qui modère les températures extrêmes, froides ou chaudes, emmagasine de grandes quantités d’eau et augmente l’humidité atmosphérique. Dans un tel environnement, les arbres peuvent vivre en sécurité et connaître une grande longévité. Pour maintenir cet idéal, la communauté doit à tout prix perduré. Si chaque individu ne s’occupait que de lui-même, nombre d’entre eux n’attendraient jamais un grand âge. Les morts successives provoqueraient de grandes trouées dans la canopée par lesquelles les tempêtes pourraient s’engouffrer et endommager la forêt. La chaleur estivale parviendrait au sol et le dessécherait. Tous les individus en souffriraient.

 

L’avenir des arbres remarquables

L’association A.R.B.R.E.S. a proposé à l’Assemblée Nationale le 5 avril 2019, d’inscrire l’arbre comme être vivant dans le code civil. L’arbre alors serait reconnu comme un « être sensible » et non comme un objet.

Lire l’article sur Geo

 

Rejoignez-nous et participez à l’inventaire collectif

Je m’appelle Alexia, et je suis en volontaire en service civique à FNE Isère. Chaque semaine (le jeudi), je vais sur le terrain pour relever les données et compléter l’inventaire des arbres remarquables.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les arbres, apprendre à les reconnaître, à relever leur taille et connaitre leur âge, vous pouvez m’accompagner en tant que bénévole !

N’hésitez pas à me contacter par mail : biodiversite-isere@fne-aura.org.

 

Publié par FNE Isère

Le Mercredi 17 avril 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/linventaire-collectif-des-arbres-remarquables/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts