— L'essentiel —

La montagne que nous voulons

Vendredi 12 octobre 2018 Montagne

Défendre la montagne

Le Pôle Montagne

Le Pôle Montagne a la particularité de réunir France Nature Environnement Haute-Savoie et les FRAPNA de l’Isère et Savoie mais aussi d’échanger et d’agir avec d’autres associations liées à la montagne : Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA France), Fédération française des Clubs alpins de montagne (FFCAM), Mountain Wilderness France, et des associations locales comme Vivre en Tarentaise (VET), Valloire Nature et Avenir (VNEA), Vivre et Agir en Maurienne (VAM).

Le Pôle Montagne est aussi un espace de discussion avec toutes les parties prenantes de la montagne, exploitants de domaines skiables, opérateurs de tourisme, scientifiques, politiques et enfin les services de l’État. Par cette recherche de dialogue avec tous, l’objectif est bien d’être un acteur de la montagne, capable de comprendre les intérêts et les visions de chacun et de rendre des décisions éclairées en matière d’aménagement de la montagne, que l’on améliore ou que l’on provoque l’abandon des projets trop nuisibles à l’environnement.

La revue L’Echo aux montagnes témoigne de cette curiosité à des thématiques diverses, partage les connaissances et nos réactions à l’actualité des montagnes. Collection à suivre sans modération !

« En tant qu’acteur de la montagne, il est important pour nous de dialoguer avec toutes les parties prenantes »

Hervé Billard, Pilote du Pôle Montagne de FNE AURA

La feuille de route du Pôle Montagne de FNE AURA

Un Aménagement maîtrisé et cohérent

  • Pas d’extension de domaines skiables en site vierge.
  • Équilibre entre zones artificialisées et zones protégées.
  • Corridors biodiversité maîtrisés et préservés.
  • Consommation d’espaces pour l’urbanisation pas au détriment de l’agriculture ou de la forêt sans compensation; et dans les SCOT, consommation de ressources en eau gérées quantitativement en respectant la simultanéité de tous les usages, avec priorité à l’alimentation en eau potable.
  • Préservation Zones humides / Trame verte et trame bleue.
  • S’impliquer dans les SCoT Montagne.

Pollution atmosphérique des vallées et des piémonts

  • Des PPA dans la vallée de l’ARVE, de la MAURIENNE et du Grésivaudan ; PLQA pour les agglomérations de Grenoble, Chambéry, Annecy et vallée de la Tarentaise et de l’Oisans.
  • Report modal route vers voie ferrée jusqu’à saturation du réseau ferré.
  • En cas d’alerte de pollution, application immédiate de la mesure de restriction du transit. En pointe de pollution, interdiction des véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes non conformes à la norme EURO III, en transit dans un des bassins d’air (vallée de l’Arve, vallées Maurienne Tarentaise, zones urbaines Pays de Savoie et Isère dont Grenoble…).
  • Non au report possible du trafic de transit d’une vallée sur l’autre, même en cas de concomitance des pics de pollutions. Dans le cas d’un constat dans la vallée de l’Arve, restriction du trafic local non conforme à la norme EURO II.
  • Dispositions prescriptives pour le chauffage et brûlage au bois, accompagnées de mesures incitatives.
  • Ascenseurs valléens assortis de mesures restrictives à la circulation de véhicules « derniers km » et au stationnement en station.

Tourisme

  • Productivité intra domaine skiable pour les remontées mécaniques et pistes
  • Démontage installations obsolètes et garanties financières pour les nouvelles installations aux fins de garantir le démontage en fin d’usage.
  • Prévisions développement immobilier justifié sur les plans opportunité et économique
  • Recours à la neige artificielle raisonnable et raisonnée (réservé zones vulnérables/ changement climatique et disponibilité ressource en eau)
  • Incitation à diversification touristique 2-et 4 saisons
  • Liaisons inter domaines dûment justifiées et non pour « sauver » des petits « villages stations » de faible altitude
  • Une politique particulière pour villages stations à valeur patrimoniale remarquable

Economie

  • Repenser équilibre économie entre tourisme et agriculture et sylviculture – commerces artisanat – industrie
  • Aboutir dans la définition et application des PCEAT – développer ma maitrise de l’énergie et les économies notamment dans le domaine du chauffage des locaux (isolation) favoriser le développement énergies renouvelables dans le respect des écosystèmes.
  • Soutien des grandes stations aux petites
  • Eviter la construction des microcentrales hydroélectriques dans des secteurs non encore équipés et les proscrire dans les environnements sensibles, adapter les installations hydroélectriques existantes dans une stratégie gagnante sur le plan énergétique et sur le plan environnemental et éliminer les installations hydroélectriques dont les impacts sont trop importants pour être suffisamment réduits.
  • Favoriser la valorisation hydroélectrique des réseaux d’adduction d’eau en particulier d’eau potable et d’assainissement sans en augmenter les prélèvements dans le milieu naturel.

Etudes et recherches

  • Poursuite de l’acquisition de connaissances sur le CC et ses effets sur différents milieux et écosystèmes. Développement d’outils d’aide à la décision (type ADAMONT) pour l’aménagement de la montagne
  • Remettre en place les observatoires de la neige
  • Valoriser les observatoires météorologiques et hydrologiques des stations, favoriser l’acquisition et le partages des données environnementales (monitoring,
  • Observatoire des risques naturels
  • Impacts sports nature et outdoor (escalade, Ruisseling, canyonning, )
  • Bannir les sports mécanisés en Montagne

Espaces protégés

  • Poursuite efforts classement d’espaces naturels sous toutes formes de classement

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

Le Vendredi 12 octobre 2018

https://www.fne-aura.org/essentiel/region/montagne/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts