— Actualités —

Une belle découverte !

Lors de prospections en avril 2020 dans le cadre des inventaires vieilles forêts de l’ENS (Espace naturel sensible) du plateau de Montselgues, Corinne Bauvet, chargée de mission à la Frapna 07 et spécialisée en lichénologie, a découvert un lichen peu commun.

Une belle découverte !

Lors de prospections en avril 2020 dans le cadre des inventaires vieilles forêts de l’ENS (Espace naturel sensible) du plateau de Montselgues, Corinne Bauvet, chargée de mission à la Frapna 07 et spécialisée en lichénologie, a découvert un lichen peu commun. Il se nomme Collema curtisporum de la famille des Collemataceae. C’est un petit lichen à thalle gélatineux et foliacé (apparence de feuilles constituées de lobes) tout noir (thalle à cyanobactérie) qui pousse sur l’écorce des arbres parfois moussu de feuillus (surtout Érable de Montpellier, Bouleau, Sorbier, Peuplier tremble) ou de résineux et qui se développe préférentiellement dans des conditions humides aux étages supraméditerranéen et collinéen. Ce lichen a été trouvé sur la commune de Sainte-Marguerite-Lafigère, au lieu dit les Nouyroux, dans un vallon bien encaissé sur un vieil Erable de Montpellier.

Ce lichen est considéré en France d’intérêt patrimonial international et “en danger critique d’extinction” d’après le Catalogue des Lichens de France.  

Il est connu dans de rares stations dans les départements du Gard, de la Lozère, de l’Hérault et en Haute-Corse. Il s’agit par conséquent de la première donnée ardéchoise. 

Ailleurs dans le monde, il est signalé dans le nord de la Suède (Liste rouge), dans quelques localités de la Norvège (Liste rouge), de Finlande (Liste rouge), d’Italie (Liste rouge), d’Espagne et de l’ouest de l’Amérique du Nord.

Les lichens sont connus comme des indicateurs de la qualité de l’air mais pas seulement. Ils se révèlent également être un bon indicateur de l’état de la forêt. En effet, certains lichens et groupements ne peuvent s’établir que dans des boisements ayant subis peu de perturbation (coupe à blanc, traitement en taillis) durant des siècles et comportant des vieux arbres.

Le lichen Collema curtisporum a été identifié sur les versants escarpés de Ste Marguerite Lafigère, dans l'Espace Naturel Sensible du Plateau de Montselgues et de la Vallée de la Thines.

Publié par FRAPNA Ardèche

Le Mercredi 27 janvier 2021

https://www.fne-aura.org/actualites/ardeche/une-belle-decouverte/

Lien vers cet article :
https://www.fne-aura.org/actualites/ardeche/une-belle-decouverte/