— Communiqués —

Forêt de Tronçais : le plus grand gîte d’Europe de Grand Murin (chauve-souris)

FNE Allier participait au comité de pilotage du site Natura 2000 – Forêt de Tronçais du 3 février 2022 à Isle-et-Bardais

Une belle occasion de se retrouver pour faire l’état des lieux 2021 et se projeter sur 2022.

Savez-vous que la forêt de Tronçais assure le gîte et le couvert à l’une des plus grandes colonies connues en Europe de l’Ouest de Grand Murin (espèce de chauve-souris) ?

Cette dernière est composée d’environ 2000 individus recensés ! Ici, pas de guerre de territoire que l’on partage volontiers avec d’autres espèces : le grand Rhinolophe, le murin à oreilles échancrées et le Murin Daubenton.

On dénombre 35 espèces de chauves-souris en France dont 23 sont présentes dans la forêt de Tronçais. C’est le seul mammifère capable de voler !

Les chauves-souris, comme de nombreux animaux, souffrent de l’urbanisation intensive, des traitements par pesticides et insecticides, de la disparition des haies, de la pollution lumineuse et du développement de l’éolien.

La chauve-souris, la mal aimée !

Mal aimée, qualifiée de vampire, pourvoyeuse de la COVID jusqu’à ces derniers temps, elle souffrent d’une réputation bien injustifiée. Assimilée à la méchante sorcière qu’elle accompagnait lors de ses rituels nocturnes, elle subit encore de nos jours des sévices importants allant jusqu’à la destruction.

Et si elle s’approche trop près de votre chevelure à la tombée de la nuit, c’est simplement pour attraper les insectes qui rôdent autour de vous et non pour se coller à vos cheveux.

Les croyances ont la vie dure !

La chauve-souris, un insecticide naturel

Selon l’espèce, la chauve-souris peut manger jusqu’à 3 000 moustiques par nuit dans un rayon de 2 kms. Dès lors, certaines villes installent des nichoirs à chauve-souris, façon naturelle de démoustiquer l’environnement !

La chauve-souris, alliée de la biodiversité ?

La chauve-souris se nourrit essentiellement d’insectes qui eux-mêmes se nourrissent d’insectes, qui se nourrissent de plantes… Elle joue donc un rôle prédominant dans la régulation des insectes comme le moustique, la tordeuse verte du chêne (papillon) qui dévore les feuilles et fragilise l’arbre. Outre son rôle de détecteur d’insectes ravageurs, c’est aussi un allié très apprécié des forestiers puisqu’elle leur permet de conserver des arbres en luttant efficacement contre leur prédateur. Elle peut aussi en s’attaquant à certaines espèces d’insectes limiter les dommages causés par ces derniers.

Dans certains pays tropicaux, la chauve-souris contribue à la pollinisation des fleurs et à la production de fruits.

Que peut-on faire ?

C’est le moment ! Au printemps, les chauves-souris sortent de leur sommeil. Elles vont se reproduire, chasser et élever leur petit : 1 seul petit par an qui est identifié grâce à son cri.

Le plus beau cadeau qu’on puisse leur faire c’est d’apprendre à les connaitre, à les respecter et à les remercier pour leur précieuse collaboration.

Enfin avant l’hiver, il est facile de leur prévoir un abri pour leur hibernation en guise de remerciement.

Par la loi, la chauve-souris est une espèce protégée : les détruire des chauves-souris, les capturer, les déplacer ou porter atteinte à leur gîte et/ou leurs habitats est formellement interdit.

Publié par FNE Allier

Le Mercredi 23 mars 2022

https://www.fne-aura.org/communiques/allier/foret-de-troncais-le-plus-grand-gite-deurope-de-grand-murin-chauve-souris/

Lien vers cet article :
https://www.fne-aura.org/communiques/allier/foret-de-troncais-le-plus-grand-gite-deurope-de-grand-murin-chauve-souris/