— L'essentiel —

Les écoliers au secours du climat !

Faire planter un milliard d’arbres à nos écoliers, une vraie solution ?

Nous avons cru échapper à la fournaise vécue par les pays méditerranéens mais elle nous a rattrapés fin août avec un rappel début septembre. Oui, n’en déplaise aux complotistes et aux négationnistes de tout poil, le réchauffement climatique provoqué par les activités humaines existe et il va beaucoup plus vite que prévu !

Au début du gouvernement d’Elisabeth Borne, la notion de planification, expression du fameux « génie français », est réapparue. On s’est pris à croire que le gouvernement allait rapidement échafauder un plan décliné en mesures pour, d’une part, réduire nos émissions de gaz à effet de serre (CO2, méthane et autres) pour respecter les accords de Paris et les objectifs du Green Deal européen, et d’autre part, adapter notre pays aux contraintes imposées par un réchauffement galopant.

Qu’avons-nous vu ? Rien encore ! Si, notre Président de la République va faire planter un milliard d’arbres à nos écoliers ! Quelle mesure politique phare et d’une efficacité redoutable… Elle fait en effet porter tout le poids de la responsabilité du changement climatique sur les épaules des citoyens et détourner le regard des activités économiques responsables, à savoir l’agriculture industrielle pour un tiers, les transports pour un autre tiers et l’industrie pour le dernier tiers. Qui dit merci ? La FNSEA, le MEDEF, l’aviation, le transport routier et les majors pétrolières !

Quand ce gouvernement va-t-il arrêter de nous prendre pour des idiots et nous proposer de vraies solutions ?

Notre agriculture industrielle n’est pas soutenable. Elle est dépendante des importations, elles-mêmes dépendantes de la déforestation des forêts tropicales (soja et huile de palme en tête mais aussi viande bovine, etc.). Plutôt que de creuser des bassines pour arroser du maïs pour nourrir des volailles en batterie, des usines de plastique et de carburant, ne faudrait-il pas réorienter les 11 milliards de subventions agricoles pour organiser la résilience avec des cultures diversifiées mieux adaptées aux défis du futur et un élevage qui retourne aux fondamentaux du pâturage et de la production liée au sol ? S’il faut pour cela manger moins de produits carnés, est-ce vraiment un problème ? Certainement pas, il y aura moins d’obèses, moins de diabétiques et moins de malades chroniques qui surchargent un système de santé défaillant !

Notre gestion de la forêt n’est pas soutenable. Comment accepter encore les coupes à blanc alors que 40 % des plants meurent la première année ? Comment continuer à enrésiner lorsque les résineux aggravent la sécheresse et augmentent la chaleur ? Comment avoir comme seule politique l’introduction d’espèces exogènes ?

Notre gestion des transports centrés sur la voiture individuelle, électrique ou pas, et l’avion est catastrophique pour l’environnement et la santé. A quand quelques kopecks pour que le train redevienne attractif ?

Le seul bon élève est l’industrie mais elle a délocalisé toutes ses activités polluantes ailleurs…

Et nous, collégiens, citoyens, sommes attendus sur notre engagement individuel alors qu’on nous bombarde « en même temps » en permanence de messages pour consommer du smartphone, des voyages en avion low-cost, de la voiture (de préférence électrique). Quelle responsabilité insoutenable !

Oui, nous devons tous avoir intimement conscience de l’impact de nos actes. Oui, l’éducation à l’environnement et au développement durable est l’outil clé à cet égard. La FRAPNA puis FNE AURA (consulter l’agenda) est un acteur pionnier et force de proposition depuis 50 ans en la matière. Mais donner conscience sans « en même temps » prendre les mesures structurelles qui s’imposent n’est que de nature à renforcer l’anxiété devant la terrible inaction des décideurs.

Eric Feraille
Trésorier, pilote du Réseau Montagne et co-pilote du Réseau Juridique FNE AURA
Édito newsletter mensuelle FNE AURA

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

Le Mardi 26 septembre 2023

https://www.fne-aura.org/essentiel/region/les-ecoliers-au-secours-du-climat/

Lien vers cet article :
https://www.fne-aura.org/essentiel/region/les-ecoliers-au-secours-du-climat/