— Actualités —

Ecopôle du Forez : une crue de la Loire bienvenue

Dans la nuit du 23 au 24 novembre 2019, le fleuve Loire a connu un épisode de crue suite à de fortes précipitations sur le haut du bassin versant. Quelles conséquences de ce fort apport en eau pour l'Ecopôle du Forez ? Quel impact sur les nappes phréatiques et le lit du fleuve ? Petit tour avec l'équipe du site.

Dans la nuit du 23 au 24 novembre 2019, le fleuve Loire a connu un épisode de crue suite à de fortes précipitations sur le haut du bassin versant. Quelles conséquences de ce fort apport en eau pour l’Ecopôle du Forez ? Quel impact sur les nappes phréatiques et le lit du fleuve ? Petit tour avec l’équipe du site.

Tout commence les 13 et 14 novembre avec un important épisode neigeux sur les reliefs de Haute-Loire et d’Ardèche. Les 22 et 23 novembre, le radoucissement des températures, combiné à de fortes pluies, fait gonfler la Loire et ses affluents. Le 23 novembre à 18 h, le débit atteint 1 400 m3 à Bas-en-Basset.

Quelques dégâts

À l’Ecopôle du Forez, l’équipe surveille régulièrement les niveaux d’eau grâce au réseau de limnimètres du site et, plus largement, grâce à vigicrues.gouv.fr. Le débit enregistré à Montrond-les-Bains au moment du pic de crue, avoisine 1 100 m3 à 2 h 30 le 24 novembre.

Le niveau maximum ne dépasse pas le pied de la mangeoire située au pied de la Nef, le bâtiment d’accueil. Cette crue de la Loire cause quelques dégâts matériels sur les sentiers, les clôtures et le mobilier extérieur. Mais le site a rapidement pu être remis en état grâce à l’efficacité d’Eymeric, éco-jardinier à l’Ecopôle du Forez. La restauration de la vanne a tout de même nécessité l’intervention d’une entreprise extérieure.

Les bienfaits de cette crue de la Loire

Cette inondation s’est avérée supérieure au niveau d’une crue décennale, qui se produit en moyenne tous les dix ans. Elle a permis de recharger la nappe, les bras morts et les plans d’eau qui souffrent d’un déficit hydrique depuis plusieurs années.

Dans la forêt alluviale, le saule blanc ou le peuplier noir, sont durement touchés par les sécheresses successives. Ces essences de bois tendre meurent sur pied. La frayère à brochet et le marais ont aussi bénéficié de cet apport hivernal en eau, condition indispensable pour la réussite du frai printanier du brochet. Sur les hauts-fonds et les îlots, des niveaux d’eau importants pendant l’hiver et le printemps freinent la pousse des arbres et empêchent le développement de l’envahissante jussie.

 

Rappelons qu’une crue est un phénomène naturel indispensable au bon fonctionnement des écosystèmes alluviaux. Cette crue de la Loire contribue à la dynamique du fleuve en créant des habitats pionniers diversifiés favorables à la biodiversité. Elle transporte des matériaux comme les sables et les graviers, supports pour la reproduction des poissons et des insectes aquatiques. Elle modifie aussi le lit du fleuve par la création d’îlots favorables aux oiseaux comme le petit gravelot.

 

Crédit photo de l’en-tête : © FNE Loire

Publié par FNE Loire

Le Vendredi 24 janvier 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/loire/ecopole-du-forez-une-crue-de-la-loire-bienvenue/

Lien vers cet article :
https://www.fne-aura.org/actualites/loire/ecopole-du-forez-une-crue-de-la-loire-bienvenue/