Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

La solidarité à l’heure du Covid-19

Vendredi 29 mai 2020 Vie associative

Nous avons interviewé Sophie PASQUET,  qui nous a fait des masques bénévolement afin valoriser la solidarité qui s’est mise en place dans le cadre de l’adaptation au COVID-19.

Sophie PASQUET habitante de Villeurbanne a réalisé 20 masques alternatifs en tissus selon les indications AFNOR pour permettre à FNE Rhône d’offrir des conditions de travail en toute sécurité à ses salariés pour un retour au bureau.

Cette initiative a aussi été mise en œuvre par Martine CHATAIN vice-présidente de FNE Rhône qui nous a réalisé également 20 masques, dont certains à l’effigie de l’association.

L’accès aux masques sera complété par une commande auprès d’un fournisseur officiel qui a fait valider ses masques auprès de la Direction Générale des Armées et de la Direction Générale des Entreprises.
L’objectif de la fourniture de ces différents masques est d’avoir une interaction locale (entreprise à une vingtaine de km à l’ouest de Lyon) et de proposer aux salariés différentes conceptions qui pourra s’adapter en fonction de conditions d’usage des masques.

Nous souhaitons vivement les remercier !

Nous vous proposons donc d’en savoir plus sur Sophie PASQUET :

FNE : Pourriez-vous vous présenter?

S.P. : D’un métier initial de rédaction de notice technique pour des appareils de tout type, je me suis reconvertie il y a quelques années dans le métier du soin. Je suis actuellement auxiliaire puéricultrice au médipôle de Villeurbanne. Je suis villeurbannaise depuis une dizaine d’année.

FNE : Comment en êtes-vous venue à proposer des masques alternatifs en tissus ?

S.P. : J’ai toujours aimé coudre depuis ma jeunesse, j’ai régulièrement voulu me donner des projets coutures. Il y a 12 ans environ je me mettais à créer mes propres couches lavables pour mes enfants, depuis je fais régulièrement des habits pour mes proches. J’aime faire des projets de couture ou de créations utiles. Avec la crise du COVID-19, j’ai voulu initialement voir si les masques étaient d’une réelle utilité. Avec mon expérience du monde médical, j’ai tout d’abord commencé par comprendre le fonctionnement des masques que nous avons en tant que personnel soignant puis je me suis basée sur les recommandations AFNOR et j’ai fait mon propre patron de masque. Je cherchais à créer des masques qui permettaient sécurité mais aussi praticité et qualité esthétique. J’aime le côté utile de mon action et j’ai décidé de proposer par un affichage en bas de mon immeuble de faire des masques pour mes voisins contre le dédommagement de la fourniture première.

FNE : Comment en êtes-vous venu à faire des masques pour FNE Rhône?

S.P. : Je ne connaissais pas l’association. La directrice a pris contact avec moi car elle avait eu l’information de ma proposition pour mes voisins. J’ai tout de suite accepté de rendre service à une association de ma commune et qui œuvre pour le bien commun. La protection de l’environnement est un sujet important pour moi et si je pouvais rendre service à cette association cela me convenait. J’avais un peu de temps pour réussir à tenir la deadline donnée pour faire 20 masques en une petite dizaine de jours.

Le COVID-19 a permis de belles rencontres, merci à Sophie, merci à Martine.

Publié par FNE Rhône

Le Vendredi 29 mai 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/rhone/la-solidarite-a-lheure-du-covid-19/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez

Avantage réduction d'impôts