Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Le changement climatique

Dans le cadre du Projet Nature sur le site du Vallon des Torrières, Clara, animatrice FNE Rhône, est intervenue dans une classe de CM1/CM2 dans l’école élémentaire de Neuville-Sur-Saône, au cours des mois de mars, mai et juin 2021.

Lundi 13 septembre 2021 Éducation / sensibilisation

Le réchauffement

Sur cette session, les élèves de l’école de Neuville-Sur-Saône vont en apprendre plus sur le réchauffement climatique. Pour savoir ce que les enfants connaissent déjà, Clara fait un brainstorming des mots de vocabulaires liés au réchauffement : chaleur, couche d’ozone, température, fonte des glaces, montée des eaux… Après avoir bien fait le lien avec le sujet, Clara explique les expériences que les enfants vont faire : une expérience sur l’effet de serre et une autre sur la montée des eaux. Pour l’expérience sur l’effet de serre, ils auront à disposition deux bocaux pour représenter les serres, deux lampes pour représenter la chaleur et deux thermomètres, un sous une serre et l’autre à côté pour comparer lequel des deux augmente le plus vite en température. Ensuite, pour la montée des eaux, ils auront deux petits bacs avec de l’eau et des cailloux dedans.

Un qui représente les glaciers et l’autre la banquise, puis il y aura des glaçons à disposer (en dehors de l’eau pour les glaciers, dans l’eau pour la banquise) pour observer dans lequel des deux bacs l’eau augmente une fois que les glaçons auront fondu. Ils commencent par émettre différentes hypothèses puis vont faire une activité en attendant d’avoir les résultats des expériences. Grâce à une corde, les enfants vont reproduire la forme de la France. Chacun représentera une ville ou un être vivant et se placera sur la France. Clara va ensuite leur expliquer pourquoi les êtres vivants se déplacent de plus en plus dans le Nord à cause du réchauffement climatique. A la suite de cette petite activité, on retourne voir le résultat des expériences : le niveau de l’eau du glacier a augmenté mais pas celui de la banquise et le thermomètre sous la serre est plus haut que celui placé à l’extérieur.

Après avoir observé les résultats, Clara projette un poster qui explique les causes de l’effet de serre. Puis elle diffuse un petit film qui décrit comment agir pour éviter le réchauffement de la planète. Pour terminer, les enfants font une dernière expérience avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude pour fabriquer du CO2 et déterminer si oui ou non, il s’agit d’un gaz à effet de serre.

Dessin des expériences - © FNE Rhône

La course aux arbres

Pour cette deuxième séance, les enfants et Clara se retrouvent sur l’Espace Naturel Sensible du Vallon des Torrières. Ce site, préservé, se caractérise par la présence d’une grande naturalité au niveau des balmes boisées.

Après un rappel de la première séance, ils s’enfoncent dans la forêt et commencent l’activité. La première étape consiste à dessiner une feuille d’arbre puis la comparer avec les autres et les ranger par similitude. La seconde étape va être de comprendre le fonctionnement d’une clef de détermination pour identifier correctement les arbres. Enfin, la troisième et dernière étape va être d’identifier les arbres en équipe. Une fois les équipes faites, c’est partie pour la course ! “c’est un Erable Sycomore”, “mais non, c’est un Erable Champêtre”.

Les enfants regorgent d’énergie pour trouver les différentes espèces. Après une dizaine d’arbres identifiés, ils s’élancent dans l’identification de la phénologie des arbres. Qu’est ce que c’est ? L’étude des variations des phénomènes périodiques de la vie animale et végétale, en fonction du climat. Puis, ils vont observer l’impact du réchauffement climatique sur le cycle des arbres (floraisons, fruits etc).

Observation des arbres - © FNE Rhône

Les îlots de chaleur urbains

Après avoir précisé leurs idées sur les changements climatiques, s’être initié à l’étude de la phénologie dans le vallon des Torrières, les enfants vont, pour leur troisième et dernière animation, s’intéresser au phénomène d’îlots de chaleur urbain. En enquête dans le quartier, ils ont mesuré l’influence sur la température de surface des couleurs de revêtement, du caractère ombragé ou ensoleillé et du caractère bitumé ou herbeux de celui-ci. Ils ont également mesuré la température de l’air à l’ombre et au soleil (identique) et l’hygrométrie dans les haies et en dehors des haies (supérieure dans les haies). Les élèves ont effectué l’enquête et les mesures avec beaucoup d’entrain. De retour en classe, ils ont dessiné leur ville fraîche : revêtements clairs, présence d’ombre et d’herbe, d’arbres et d’eau (l’humidité renforce l’impression de fraîcheur).

Ce programme, ancré sur le territoire et l’actualité, a permis aux enfants de développer savoir, savoir-faire et savoir-être. Les CM1-CM2 arrivent désormais à identifier l’impact du réchauffement climatique sur certains êtres vivants et dans leur ville.

Publié par FNE Rhône

Le Lundi 13 septembre 2021

https://www.fne-aura.org/actualites/rhone/le-changement-climatique/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez

Avantage réduction d'impôts