Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Le Festival Alimenterre 2021

Le Festival de films documentaires sur l'agriculture et l'alimentation débute le 18 novembre en Haute-Loire

Vendredi 05 novembre 2021 Agriculture Éducation / sensibilisation

L’édition 2021 du Festival Alimeterre

Pour cette édition 2021, 4 dates sont programmées en Haute- Loire pour vous permettre de découvrir 4 films de la sélection officielle de cette année.

Les dates en Haute-Loire

  • Jeudi 18 novembre à 20h30, au Ciné Dyke au Puy en Velay, projection-débat autour de Douce France
  • Samedi 20 novembre de 14h à 19h, à la Maison Pour Tous de Chadrac, animations dans de cadre du Festisol et projection de Paradoxe de la faim
  • Mardi 23 novembre à 20h30, au Centre Culturel de St Germain Laprade, projection-débat autour de Au delà des clôtures et de Paradoxe de la faim
  • Vendredi 26 novembre à 19h30, à la Biocoop Echonature d’Aiguilhe, projection-débat autour de Manger Autrement, l’expérimentation

Les films en Haute-Loire

Douce France

Réalisateur : Geoffrey Couanon
Durée : 95 minutes

Synopsis 

Amina, Sami et Jennyfer sont lycéens en banlieue parisienne, dans le 93.

Avec leur classe, ils se lancent dans une enquête inattendue sur un gigantesque projet de parc de loisirs qui implique d’urbaniser les terres agricoles proches de chez eux. Mais a-t-on le pouvoir d’agir sur son territoire quand on a 17 ans ? Drôles et intrépides, ces jeunes citoyens nous emmènent à la rencontre d’habitants de leur quartier, de promoteurs immobiliers, d’agriculteurs et même d’élus de l’Assemblée Nationale.

Une quête réjouissante qui bouscule les idées reçues et ravive notre lien à la terre !

A l’âge pivot de 17 ans où ils doivent choisir l’orientation de leurs futures études, Amina, Sami, Jennyfer et leur classe posent des questions universelles : Que fabrique-t-on dans nos métiers et dans nos vies ? Quelles activités choisit-on pour nos territoires et quel impact sur nos vies ?

Des questions qui résonnent particulièrement en cette période de réflexion sur un changement de paradigme.

Paradoxe de la faim

Réalisateur : SOS FAIM iles de Paix
Durée : 10 minutes

Synopsis

Les personnes qui ont le plus faim sont celles qui produisent de la nourriture, pourquoi ? C’est le paradoxe de la faim. Une des explications se trouve dans le système économique et politique mondial. Trois exemples permettent de comprendre ce phénomène : le Burkina Faso et la production laitière, le Pérou et les avocats, l’Indonésie et l’huile de palme. De plus, la concurrence inégale et les subventions encouragent certains modes de productions, souvent loin de l’agriculture vivrière…

Au delà des clôtures

Réalisateurs : Matthieu Babiar Séverine Duchêne
Durée : 52 minutes

Synopsis

Olivier et Patrick sont deux frères installés en Haute-Marne, Paul et Margaux, père et fille, élèvent leurs vaches laitières en Maine et Loire, Romain a repris la ferme de son père il y a quelques années en Bretagne. Au-delà des clôtures raconte, à travers leurs témoignages, leur transition vers des systèmes plus respectueux des hommes, de la nature et des animaux. De leur ancien système à leurs projets pour demain, ces agriculteurs confient leurs motivations pour changer, leurs peurs, leurs difficultés, les avantages et les risques des systèmes plus économes et autonomes vers lesquels ils se sont tournés.

Manger autrement, l’expérimentation

Réalisateur(s) : Andrea Ernst Kurt Langbein
Durée : 90 minutes

Synopsis

En Autriche, des chercheurs ont entrepris une expérience inédite : cultiver la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4 400 mètres carrés. Il est rapidement apparu que les cultures fourragères et les produits importés occupaient deux fois plus de surface que les produits végétaux et locaux. Un documentaire porteur d’espoir pour démontrer la nécessité de se nourrir autrement.

Si tout le monde s’alimentait comme nous le faisons en Europe, une deuxième planète serait nécessaire. Aussi l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne a-t-elle mis en place une expérience scientifique pour mettre en évidence, à taille et en temps réels, la dimension spatiale de nos habitudes alimentaires.

L’expérience a ainsi démontré que nous accaparons une surface deux fois supérieure à celle dont nous disposons, et que notre alimentation rejette autant de gaz à effet de serre que l’automobile. Comment se nourrir autrement ? Trois familles ont alors essayé de réduire leur part de surface cultivable en adoptant une alimentation plus responsable, moins riche en viande et alignée sur la production locale et saisonnière.

Publié par FNE Haute-Loire

Le Vendredi 05 novembre 2021

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-loire/le-festival-alimenterre-2021/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez

Avantage réduction d'impôts