— Actualités —

Alerte sur la qualité de l’air : le préfet autorise l’enfumage

Les évènements climatiques de décembre 2019 ont causé de nombreuses chutes de branches, arbres, etc. Le préfet autorise par dérogation la possibilité de brûler à l'air libre ces déchets végétaux exceptionnels : une décision inacceptable selon FNE Isère, qui nuit à la qualité de l'air.

Jeudi 06 février 2020 Air

Le préfet autorise l’enfumage : un arrêté préfectoral, qui nous a été signalé par l’association GRENE, autorise jusqu’au 31 mars le brulage de végétaux : bois, souches et branches d’arbres fruitiers détruits par les événements climatiques de 2019 lorsqu’aucune autre alternative n’existe (valorisation, broyage sur place, export de la matière). Pour FNE Isère, cet arrêté est une régression inacceptable dans la protection de l’air que nous respirons, alors que la qualité de l’air est un enjeu majeur de santé publique.

Ironie de l’histoire, lors de l’évaluation du PPA 2014, l’interdiction du brulage des déchets verts a été affichée comme une action menée à bien grâce à l’arrêté préfectoral d’interdiction de février 2018 « sans dérogation accordée ». Quelques mois à peine après la proclamation de cette avancée, voici l’arrêté dérogatoire qui marque un recul !

C’est pourquoi nous avons écrit au Préfet pour demander l’annulation de cet arrêté, certes temporaire, mais néanmoins néfaste.

Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de la grande région de Grenoble sera révisé cette année. Ce sera l’occasion de faire nos propositions pour l’amélioration de la qualité de l’air. Les adhérents qui veulent y contribuer sont bienvenus, merci de se signaler à isere@fne-aura.org

Publié par FNE Isère

Le Jeudi 06 février 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/alerte-sur-la-qualite-de-lair-le-prefet-autorise-lenfumage/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts