— Actualités —

Edouard Labrosse, graphiste du Festival 2020

Découvrez l'interview d'Edouard Labrosse, graphiste de l'affiche pour le Festival International de Film de la Nature et de l'Environnement 2020

Mercredi 21 octobre 2020 Éducation / sensibilisation

Quel est ton parcours ?

Mon parcours… je suis arrivé un peu sur le tard dans le dessin, c’est pas un truc que je traine depuis l’enfance. J’ai fait une école et paf, je suis devenu dessinateur, peintre, je sais pas trop quoi en fait. Après ça, j’ai travaillé un moment dans le dessin animé et puis j’avais envie de faire de la peinture, de la vraie, galerie et tout et tout. Alors j’ai essayé, mais c’est pas facile ! Alors je l’ai mise un peu de coté pour bricoler, apprendre à travailler le bois, la menuiserie, la sculpture… Je fais toujours un peu d’affiches, du graphisme, pour des copains, des copines… Mais c’est quand même des trucs toujours plus ou moins en lien avec l’image, le jeux des masses, les formes, les pleins, les vides, etc. Et j’ai fini par y retourner à l’école, celle dont je parlais plus haut, pour y enseigner la peinture et l’étude du corps humain. C’est chouette l’enseignement, vraiment chouette… Voilà un petit bout du parcours !

Comment as-tu réalisé la maquette de l’affiche du festival ?

Quand j’ai commencé à réfléchir sur ce projet, je voulais faire un truc en équilibre, quelque chose de fragile, bancal. J’avais cette image des rochers érodés par les intempéries, ces bouts de cailloux qui tiennent encore par on ne sait quel miracle. Je me suis dit que j’allais remplacer les intempéries par le génie humain, alors la foreuse est arrivée avec les rustines, les poteaux, la ferraille. Pour que ça tienne encore un peu… Pour la réalisation, j’avais envie de m’essayer à la « peinture numérique » alors j’ai commencé et puis quand j’attaque une image, je me laisse embarquer, il faut que je la termine. En fait, je ne suis pas vraiment passé par la phase maquette.

Quels ont été tes projets et quels sont ceux que tu aimerais entreprendre ?

En ce moment le gros projet, c’est ma petite fille et retaper une grange pour en faire une maison et là, il va y avoir de quoi bricoler pour un petit moment ! Et dans cette grange, il y aura un atelier pour un jour me remettre à essayer d’en faire de la peinture, de la vraie… Enfin, peut-être que je ferai tout autre chose dans cet atelier… Nul ne le sait !

Publié par FNE Isère

Le Mercredi 21 octobre 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/edouard-labrosse-graphiste/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts