— Actualités —

En images : retour sur la formation hydroélectricité

Dans le cadre du Réseau d’Échanges et de Formation, la FRAPNA a organisée le samedi 2 février 2019 une formation sur l’hydroélectricité. De l’histoire des centrales hydroélectriques à leurs impacts sur l’environnement, ce temps d’échanges a permis d’en apprendre un peu plus sur ce milieu et de découvrir sous différentes formes le monde de l’hydroélectricité. Retour en images sur cette journée.

Lundi 04 février 2019 Eau

Partie théorique :

La formation a débuté le matin par une partie théorique animée par Jacques PULOU (pilote politique Réseau Eau FRAPNA Isère). Autour d’un café / thé et brioche, cet instant a permis aux participants d’aborder :

  • Les différents types de centrales hydroélectriques existantes (basse, moyenne, haute chutes / fluviale ou en dérivation / avec réservoir ou sans réservoir / fonctionnement au fil de l’eau ou par éclusées / petite hydraulique) ;
  • Les caractéristiques énergétiques (puissance maximale brute, puissance maximale nette, puissance installée, facteur de charge) ;
  • Les enjeux économiques (l’hydroélectrique représente 12 % de l’énergie produite / 400 grosses centrales hydroélectriques et 2100 petites) ;
  • Coût, prix et subventions (en dessous de 500 kW les usines nouvelles peuvent bénéficier de l’obligation d’achat / au-dessus elles peuvent bénéficier du complément de rémunération / au-dessus de 1MW ce complément de rémunération n’est obtenu qu’à l’issu d’un appel d’offre) ;
  • L’impact est lié aux ouvrages et à leur utilisation (retenues / rupture de continuité / modification des débits / Obstacles à la circulation des poissons, aux matériaux) ;
  • Le potentiel (en France l’hydroélectricité est bien développé, 95% du potentiel hydroélectrique est exploité ;
  • Les perspectives qui en découlent (prospection de site hydroélectrique / amélioration de l’existant).

 

Partie théorique, le matin dans les locaux de la MNEI.

Les différents points abordés pendant cette matinée sont :

  • HISTORIQUE (Du moulin romain à 1985, la fin des grands aménagements hydroélectriques) ;
  • TYPOLOGIE (Centrale Fluviale, en dérivation, haute et basse chute fonctionnement en fil de l’eau ou par éclusées ; Fondé en titre ou sur titre, concession, autorisation ; Petite et grande hydraulique) ;
  • PARC FRANÇAIS : composition du parc suivant la typologie précédente ;
  • RÔLE DANS LA PRODUCTION ÉLECTRIQUE : la base et la pointe ;
  • IMPACTS SUR LE MILIEU NATUREL ;
  • PERSPECTIVES : réduction des impacts vs développements nouveaux.

Partie terrain :

L’après-midi fut consacrée à la visite de trois centrales électriques présentent dans l’agglomération grenobloise. L’objectif est de rendre compte sur le terrain des dimensions de ces infrastructures, les difficultés d’installation de ces aménagements et les risques qu’ils peuvent encourir (glissement de terrain notamment).

Situé dans le nord de l’agglomération grenobloise, la chute du Furon à Sassenage est une centrale hydroélectrique de haute chute (~600m de dénivelée).

La nouvelle centrale électrique construit dans les années 1958 sur le bord du Furon, utilise une conduite forcée descendant du haut de la falaise du massif du Vercors.

Ancienne centrale hydroélectrique dans le parc des cuves (Sassenage). En bas à gauche de la photo se trouve une ancienne conduite forcée.

La deuxième partie de cette visite de terrain fut consacrée à la chute de l’Isère à Saint-Égrève connue dans la région grenobloise, c’est une centrale fluviale de basse chute d’une puissance installée de 46 MW.

En arrière plan : le barrage de Saint-Égrève.

Mise en service en 1992, le barrage a été ouvert à la circulation en 2010.

La dernière partie de cette visite de terrain s’est déroulée à la chute de la Vence à Quaix et Saint-Égrève la Monta qui est une petite centrale de moyenne chute.

Vue de la conduite forcée avant son arrivée à l’usine.

Vue de l’usine abritant la turbine servant à la production de l’électricité.

Déversoir de trop plein de la centrale hydroélectrique.

 

La FRAPNA propose plusieurs formations autour de différentes thématiques !

Formations à venir :

Mars : formation à «  l’initiation au droit de l’urbanisme et à ses applications » & Formation « Sentinelles – Droit des lanceurs d’alerte »

Avril : formation « jardin partagé et lieux à fort potentiel de biodiversité »

Mai : formation « arbres remarquables et leurs critères d’identification »

 

Crédit photo : FRAPNA

Publié par FRAPNA Isère

Le Lundi 04 février 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/en-images-retour-sur-la-formation-hydroelectricite/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts