— Actualités —

La petite hydroélectricité menace des cours d’eau protégés

Dans Belledonne, sur la commune de Laval, un projet de centrale hydroélectrique n’attend plus que la signature du Préfet de l’Isère pour anéantir en totalité le ruisseau traversant la commune.

Mardi 07 avril 2020 Eau

Microcentrales : danger pour la biodiversité

Source renouvelable d’énergie, au moins tant que nos cours d’eau auront de l’eau, l’hydroélectricité conduit à la destruction des milieux naturels auxquels elle s’impose : débit ralenti, changement de la végétation des berges, poissons bloqués dans leur migration, ou encore réchauffement du cours d’eau, tels sont les impacts qu’entraînent les microcentrales.

Un cours d’eau protégé réduit comme une peau de chagrin

Lorsque les petites centrales se succèdent sur un cours d’eau celui-ci en est complètement transformé. Du ruisseau de Laval, déjà équipé de 4 centrales hydroélectriques(1), il ne reste que quelques centaines de mètres préservés (2). Ce tronçon encore sauvage (3) est un réservoir biologique protégé par les pouvoirs publics. Il serait détruit par ce nouveau projet.

Source : IGN

FNE Isère entend défendre/défendra ce ruisseau et sa biodiversité

Dans le cas où cette autorisation néfaste serait donnée, FNE Isère se tient prête à engager les démarches juridiques comme notre fédération vient de le faire en Haute-Savoie dans un projet analogue sur la Sallanche : toucher aux rivières protégées, c’est la garantie de se retrouver devant les tribunaux.

1 En jaune sur la carte. De l’aval vers l’amont, on rencontre successivement la centrale Frédet-Bergès qui a récemment remplacé les deux centrales les plus anciennes, de la centrale de scie au Ruisseau, du Haut Laval datant de 1917 et, la plus récente celle des Iles qui est aussi celle la plus en amont.

2 Deux tronçons en bleu, l’un situé à l’aval entre la centrale Frédet-Bergès et la confluence avec l’Isère, l’autre à l’amont entre la centrale des iles et le pont de la Boutière.

3 Ce dernier tronçon protégé, le plus en amont, est menacé par la centrale de Pont Haut (en rouge)

Publié par FNE Isère

Le Mardi 07 avril 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/la-petite-hydroelectricite-menace-des-cours-deau-proteges/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts