— Actualités —

Pesticides en augmentation, restons mobilisé.es !

Après un an d’attente, les chiffres 2017-2018 sur l’évolution de la consommation des pesticides de l’agriculture française viennent enfin d’être rendus publics. Ils indiquent une augmentation inédite de 25% par rapport à 2009*. Parallèlement, plus d'1 million de personnes ont signé l'appel "Nous voulons des coquelicots" pour l'interdiction des pesticides de synthèse : rejoignez le mouvement !

Lundi 13 janvier 2020 Agriculture Zéro pesticide

Les pesticides, encore et encore

Les résultats viennent d’être publiés : la consommation des pesticides a augmenté de 20 % en France sur la période 2017 – 2018. Ces mauvais résultats prouvent, s’il en était besoin, que l’approche gouvernementale qui mise sur la bonne volonté des agriculteurs est vouée à l’échec. Plus que jamais, il est clair que l’interdiction progressive des pesticides est nécessaire pour orienter l’agriculture vers des pratiques respectueuses de l’environnement et de la santé.

C’est pourquoi nous restons mobilisés avec le mouvement « Nous voulons des Coquelicots » : les rassemblements se poursuivent le premier vendredi de chaque mois dans de nombreuses localités, des collectes de signatures sont organisées pour l’Appel pour l’interdiction des pesticides. Le cap du million de signatures a été franchi. Nous avons besoin de bénévoles pour amplifier l’action en 2020.
Contact : francis.odier@laposte.net

Les grandes exploitations favorisées, au détriment de l’installation de nouveaux agriculteurs

Le problème des pesticides est en lien étroit avec la question du foncier agricole. En simplifiant le travail des agriculteurs, les pesticides favorisent les grandes exploitations, lesquelles sont les plus rétives à engager une conversion vers l’agroécologie et le bio. Hélas, là encore, les nouvelles ne sont pas bonnes : lors des cessions de propriétés (vente, transferts de bail …), les opérations d’agrandissement sont bien plus nombreuses que les opérations d’installation de nouveaux agriculteurs. C’est tout le cadre réglementaire, institutionnel et économique de la gestion du foncier agricole qu’il faudrait revoir. Après l’appel des Coquelicots, nous aurions besoin d’un appel pour une réforme agraire !

Pour aller plus loin : rejoignez le réseau Agriculture & Alimentation de FNE Auvergne Rhône-Alpes.
Contact : marc.peyronnard@wanadoo.fr

 

Publié par FNE Isère

Le Lundi 13 janvier 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/pesticides-en-augmentation-restons-mobilise-es/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts