— Actualités —

Protégeons les tourbières du Nord Isère

Les tourbières sont des milieux complexes et fragiles. 8 Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope (APPB) sont en projet pour préserver les tourbières dans le Nord Isère. Participez à la consultation publique !

Mercredi 03 juin 2020 Eau

Des acteurs publics et associatifs se mobilisent pour la protection des tourbières en Nord Isère

Lo Parvi, une association de protection de la nature située dans le Nord Isère, participe et appuie des projets d’APPB (Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope) pour préserver un grand nombre de zones humides. France Nature Environnement Isère soutient cette démarche. Il y est d’ailleurs possible de donner son avis sur l’intérêt des APPB concernés : n’hésitez pas à participer à la consultation publique !

Les tourbières, un écosystème fragile et unique

« Une zone humide peut être définie comme un espace où l’eau est le facteur écologique principal, déterminant les caractéristiques stationnelles, ainsi que la faune et la flore associées.* » Il n’y a pas une tourbière type. On peut donc la définir comme une zone humide, saturée en eau plus ou moins stagnante favorisant le manque d’oxygène, et l’accumulation de la tourbe. Cette tourbe est le résultat de l’accumulation des matières organiques non décomposées. Elle est très riche en carbone. Cette accumulation du carbone dans la tourbe est un aspect capital dans la fonction des tourbières.
Chaque plante met à profit des stratégies différentes afin de s’adapter à la situation extrême. Il y a peu de concurrence entre les espèces. La saturation du sol en eau contraint les plantes qui s’y installent. C’est pourquoi beaucoup ont su s’adapter aux conditions en s’installant sur des buttes de mousse ou encore en ayant des racines creuses pour une meilleure circulation de l’oxygène.
Le sol étant pauvre en nutriments, certaines plantes recherchent ailleurs, comme par exemple les Droseras. Elles comptent parmi les plantes carnivores, mettant à profit les insectes piégés par la substance gluante de leurs feuilles.

Véritable réservoir de biodiversité, les tourbières en Rhône-Alpes ne recouvrent que 0,25 % du territoire mais abritent le tiers des espèces rares et protégées.

*Dictionnaire de la protection de la nature de Frédéric Bioret, Roger Esteve et Anthony Sturbois.

Drosera rotundifolia

Pourquoi protéger les zones humides ?

Au cours du XXème siècle, près de 67 % de zones humides ont été détruites (50 % entre 1960 et 1990), notamment en raison de l’intensification de l’agriculture, de l’urbanisation ou de la pollution. Pourtant, elles jouent un rôle primordial :

  • elles abritent une riche biodiversité
  • elles jouent un rôle de régulation des sécheresses et les inondations, véritable atout face au dérèglement climatique
  • elles dépolluent les milieux aquatiques
  • elles stockent le carbone

Photo : Gentiana

Publié par FNE Isère

Le Mercredi 03 juin 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/isere/protegeons-les-tourbieres-du-nord-isere/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts