Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Sécheresse : Le département du Rhône n’est pas épargné !

Cette année 2022 est marquée par une sécheresse très importante.

Mercredi 03 août 2022 Climat Eau

Les niveaux de précipitations sont exceptionnellement bas, la situation déficitaire de la ressource en eau est particulièrement préoccupante.

Il y a une diminution significative du débit des cours d’eau (certains d’entre eux sont complètement secs) et du niveau des différentes nappes phréatiques.

Cela est d’autant plus préoccupant qu’il n’y a pas de perspective d’amélioration à court terme, les prévisions pour le mois d’août n’étant pas favorables. Ainsi, la préfecture du Rhône a appliqué plusieurs décrets durant l’année qui limitent les usages possibles de la ressource en eau. A cet effet, le territoire est divisé en plusieurs zones qui correspondent aux différents bassins versants du département.

Pour rappel, un bassin versant délimite une zone géographique où toutes les eaux collectées convergent en même point, appelé exutoire. Chaque goutte qui tombe ou arrive sur le bassin versant d’un cours d’eau, aura pour destination finale l’exutoire de ce cours d’eau.

Il existe 9 zones dans le département du Rhône qui sont visibles sur la carte ci-dessous. À noter que la zone 2 qui correspond au bassin versant de la Saône bénéficie désormais d’une coordination entre les 6 départements qu’elle traverse (Vosges, Haute-Saône, Côte d’Or, Saône et Loire, Ain et Rhône).

Cartographie des usages de l'eau selon les territoires (DDT 69)

Un premier arrêté en mai avait déjà placé l’ensemble des masses d’eau superficielles du département en situation d’alerte ou d’alerte renforcée, à l’exception du bassin versant du Gier.

Cet arrêté a été remis à jour le 28/07/2022.

Il limite les usages de l’eau de manière plus ou moins importante en fonction du niveau établi. Il en existe quatre :

  • La vigilance : niveau préventif ;
  • L’alerte : premier niveau de restriction ;
  • L’alerte renforcée : deuxième niveau de restriction ;
  • Le niveau de crise : les usages sont limités de manière drastique et tous les prélèvements ne peuvent plus être simultanément satisfait.

Ces niveaux sont différenciés en fonction que l’on parle des eaux souterraines ou des eaux de surface. Sur le tableau suivant, on peut voir que la plupart des eau superficielles sont passées en alerte renforcée et la zone 5 en crise. Elle correspond au bassin versant de l’Yzeron et du Garon.

Récapitulatif de l’arrêté conjoncturel sécheresse prit au 28/07/2022 (DDT 69)

Ce zonage implique donc la limitation de certains usages (arrosage des pelouses, lavage des façades et toitures et remplissage des piscines pour les particuliers sauf première mise en eau) que vous consulter directement à l’adresse suivante :

Mon outil carte interactive pour trouver les mesures de restriction sécheresse qui s’appliquent en fonction du lieu de mon usage et la ressource concernée.

Vous pouvez aussi consulter l’arrêté complet en cliquant ici.

Les usagers de l’eau peuvent être répartis en 3 catégories, les particuliers, les agriculteurs et les industriels :

En tant qu’individu, nous pouvons contribuer à limiter la pression sur la ressource grâce à quelques actions simples et ainsi limiter notre consommation jusqu’à 30%. Pour ce faire, nous pouvons déjà commencer par chasser le gaspillage en fermant systématiquement les robinets et en réparant en cas de fuite. En ce qui concerne la salle de bain, on favorisera les douches, plutôt que les bains, ce qui permettra de passer de 150 litres à 50 litres d’eau en moyenne. Et si l’on on coupe l’eau lorsqu’on se savonne, on peut d’économiser 20 litres supplémentaires.

On peut aussi installer quelques équipements, très facilement. Par exemple, une pomme de douche avec un aérateur, qui contribuera à limiter la quantité utilisée de 30 à 40 %. Il existe aussi des mitigeurs thermostatiques permettant de trouver la bonne température instantanément, pratique ! Pour les toilettes, on peut les équiper d’une chasse d’eau plus économique ou simplement mettre une bouteille d’eau dans la cuve de remplissage pour diminuer le volume de celle-ci.

Nous n’y pensons pas toujours, mais vous pouvez favorisez les programmes « Éco » sur les machines à laver et lave-vaisselles. Effectivement même si la durée du cycle est plus élevée, la consommation d’eau et d’énergie est moins importante que les programmes classiques.

Et enfin, concernant l’arrosage de votre jardin ou votre balcon, privilégiez le soir ou la nuit, ce qui contribuera à diminuer les pertes liées à l’évaporation. On peut aussi mettre en place un système de goutte-à-goutte afin de l’optimiser et de diminuer la quantité d’eau utilisée.

 

 

Pour devenir Sentinelle de l’eau 

Article en lien : On a besoin de vous ! Participez à la campagne à sec ! 

Du 4 juillet au 18 septembre via la campagne « A SEC ! ». Créez tout d’abord un compte, puis allez sur l’onglet « campagne » et cliquez sur la campagne « A SEC ! » pour y déposer vos observations.  Votre contact : melanie.dajoux@fne-aura.org

Retrouvez également le replay du webinaire de lancement de la campagne qui a eu lieu le lundi 4 juillet :

Publié par FNE Rhône

Le Mercredi 03 août 2022

https://www.fne-aura.org/actualites/rhone/secheresse-le-departement-du-rhone-nest-pas-epargne/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts