— Communiqués —

Enquête publique sur l’A480 et l’échangeur du Rondeau : un projet autoroutier inutile et coûteux pour l’environnement

Dans le cadre de l'enquête publique sur l'A480 et l'échangeur du Rondeau qui se termine ce vendredi 12 janvier, la FRAPNA Isère (Fédération de Protection de la Nature) dépose un avis défavorable à l'élargissement de l'A480 et alerte la commission d'enquête sur les coûts financiers et environnementaux d'un tel aménagement ainsi que sur la nécessité de favoriser le développement de la mobilité douce dans l'agglomération grenobloise.

Mercredi 10 janvier 2018 Transports et mobilité

Un élargissement de l’A480 réduirait-il vraiment les embouteillages de l’agglomération grenobloise ?

Comme cela a été constaté partout où il y a eu construction de nouvelles infrastructures routières, l’élargissement à 3 voies sur 7 km d’autoroute urbaine aurait comme conséquence directe de favoriser le trafic routier avec ses nuisances environnementales, et de contrecarrer les efforts publics et privés en faveur des transports en commun et du covoiturage.

Selon le dossier d’enquête publique, 85 % du trafic sur l’A480 est en lien avec l’agglomération grenobloise et est donc susceptible d’être influencé par des mesures favorisant le report modal. Il n’y a aucune fatalité aux embouteillages.

Développons la mobilité douce plutôt que le trafic routier

Le budget prévisionnel du projet, 265 M€ pour le seul élargissement de l’A480, est suffisamment élevé pour financer des projets de transport en commun, des itinéraires cyclables, des aménagements pour le covoiturage… que tout le monde appelle de ses vœux pour améliorer la qualité de l’air, lutter contre les nuisances sonores et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

D’autres solutions d’aménagement pour préserver l’environnement

  • La FRAPNA demande donc que soient étudiées d’autres solutions pour réduire les encombrements routiers, y compris le scénario proposé par l’Etat en 2011 consistant à ouvrir la bande d’arrêt d’urgence au trafic aux heures de pointes et à abaisser la vitesse maximale à 70 km/h.
  • Dans son avis remis à la commission d’enquête, la FRAPNA alerte aussi sur le nécessaire respect des forêts riveraines du Drac et de l’Isère, dernier couloir de nature traversant l’agglomération, avec un rôle essentiel pour la biodiversité et la sérénité des piétons et cyclistes.
  • Parallèlement à son avis défavorable concernant l’A480, la FRAPNA dépose un avis favorable à l’aménagement de l’échangeur du Rondeau car il devrait permettre notamment de diminuer les nuisances sonores pour les riverains.

Publié par FRAPNA Isère

Le Mercredi 10 janvier 2018

https://www.fne-aura.org/communiques/isere/enquete-publique-sur-la480-et-lechangeur-du-rondeau-un-projet-autoroutier-inutile-et-couteux-pour-lenvironnement/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts