Soutenez-nous, faites un don !

— Nos avis —

International d’enduro, une lettre ouverte à M. le Préfet

FNE 43 a envoyé, ce vendredi 8 juillet, une lettre ouverte au Préfet pour lui demander de prendre les bonnes décisions suite aux différents échanges sur l'International d'Enduro qui aura lieu fin août en Haute-Loire.

Vendredi 08 juillet 2022 Transports et mobilité

Des courriers à M. le Préfet

En janvier 2022, FNE 43, FNE AuRA, FNE, la LPO Auvergne Rhône Alpes et Mountain Wilderness ont écrit un courrier à M. Eric Etienne, Préfet de Haute-Loire pour l’alerter des effets que la compétition d’enduro aurait sur les milieux naturels sensibles qu’elle traverse et lui affirmer leur opposition à cette manifestation qui doit se tenir du 29 août au 3 septembre 2022 au Puy-en-Velay et dans ses environs.

De son côté, en janvier également, l’association SOS Loire Vivante envoie un courrier à M. le Préfet et au Conseil Départemental. Elle y dénonce le passage de la compétition d’enduro dans des zones naturelles protégées.

Devant le silence du Préfet, le 13 avril, FNE 43 lui transmet un second courrier rappelant ses craintes vis-à-vis de la manifestation d’enduro et demandant une réponse écrite au courrier de janvier.

Une conférence de presse

Notre courrier au Préfet étant resté sans retour, les associations signataires du courrier ainsi que SOS Loire Vivante, l’ASPAS et le Comité Départemental de Randonnée, ont décidé d’en informer les médias grâce à une conférence de presse qui s’est tenue le lundi 9 mai dans les locaux de SOS Loire Vivante.

A cette occasion, les associations ont présenté leurs principales craintes sur l’impact environnemental d’une compétition d’enduro et l’absence de consultation des associations référentes en termes de protection de l’environnement.

Un retour dans la presse

Les journalistes présents le jour de la conférence de presse ont largement relayé l’information dans les médias locaux.

10 mai – Zoom d’ici – “Nous sommes sciemment mis à l’écart par la préfecture à l’approche du Mondial d’enduro”

10 mai – L’Eveil – Haute-Loire : les associations environnementales se mobilisent contre les Six jours d’Enduro

10 mai – Le Progrès – Mondial d’enduro au Puy-en-Velay : les écolos montent au créneau

14 mai – France 3 Auvergne Rhône Alpes -Six jours de l’Enduro au Puy-en-Velay : pourquoi l’événement ne fait pas l’unanimité auprès des écologistes

Une réponse tardive de la Préfecture

Quelques jours après cette conférence de presse, les associations co-signataires ont reçu un courrier de M. le Préfet les informant que les services de la Préfecture étaient en train de faire le nécessaire avec les organisateurs, et qu’une concertation sur le volet environnemental était en cours, sans plus de précisions à l’heure actuelle. Nous ne sommes toujours pas conviés à ces rencontres, ce qui nous confirme l’absence de concertation avec les associations agréées.

Un troisième courrier à M. le Préfet

Le 8 juin, FNE 43, appuyé par FNE AuRA, Montain Wilderness et la LPO Auvergne Rhône Alpes, envoie un nouveau courrier à Monsieur le préfet. Celui-ci fait suite à la réponse reçue après la conférence de presse.

Ils y dénoncent le fait de ne pas avoir été consultés en tant qu’associations locales de protection de l’environnement, de ne pas avoir été conviés à la réunion de mai qui traitait des questions environnementales et de ne pas avoir été contactés par les organisateurs. Enfin, ils demandent à connaitre le cahier des charges de l’évènement pour pouvoir fournir leur avis sur celui-ci.

Une rencontre avec les service de la préfecture

Suite à ce courrier, FNE 43 a été convié à une rencontre organisée par les services de la préfecture à la demande de Monsieur le Préfet, le mercredi 15 juin.

 

Une rencontre avec les organisateurs de l’International d’Enduro

Une réunion d’information s’eest tenue le 21 juin 2022, animée par les responsables de l’organisation de l’international d’enduro, M.Gauthiez (président du motoclub du Puy) et M. Lhermet (président du motoclub Moto Verte Haute Lozère), à laquelle FNE 43 a assisté ainsi que l’association SOS Loire Vivante, la réunion ayant eu lieu dans leurs locaux.

Une lettre ouverte à M. Le Préfet

Vendredi 8 juillet, FNE 43 a envoyé une lettre ouverte au Préfet. Dans celle-ci, il souligne les risques pour l’environnement liés à cette manifestation et il demande que les bonnes décisions soient prises suite aux échanges concernant l’International d’Enduro.

FNE 43 s’inquiète principalement de deux points :

  • les circuits envisagés doivent emprunter des itinéraires situés sur des zones Natura 2000 sur environ 60 kilomètres
  • il existe sur la période de compétition envisagée et sur les Zones de Protection Spéciales (ZPS) traversées par la compétition des sites de reproduction tardive de rapaces forestiers tels que la Bondrée apivore, le Circaète Jean le Blanc, l’Aigle botté.

Une conférence de presse

Lundi 18 juillet, FNE 43 et SOS Loire Vivante ont tenu une conférence de presse à Aiguilhe pour indiquer leurs inquiétudes au sujet du tracé des circuits de l’International d’Enduro. Cette inquiétude est liée à l’impossibilité de connaitre les trajets précis que suivront les candidats et aux dégâts que les passages de motos et le public pourraient causer sur les écosystèmes traversés. Ils ont demandé à ce que la compétition ne passe pas dans les zones Natura 2000, qui représentent actuellement une soixantaine de kilomètres.

Un retour dans la presse locale

Les journalistes présents le 18 juillet ont publiés des articles dans les journaux locaux

Publié par FNE Haute-Loire

Le Vendredi 08 juillet 2022

https://www.fne-aura.org/nos-avis/haute-loire/mondial-denduro-les-associations-environnementalistes-veulent-se-faire-entendre/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez

Avantage réduction d'impôts