— Nos actions —

Pourquoi sommes-nous opposés au TOP ?

Mardi 02 avril 2013 Transports et mobilité

La question des déplacements est cruciale pour l’aménagement du territoire de la métropole lyonnaise.

Les infrastructures de transports et déplacements permettent des liens entre les personnes et d’accéder à son travail ou aux activités. Le mode « voiture solo » a un usage tellement dominant que les infrastructures sont essentiellement réalisées pour lui. En y ajoutant le quasi-monopole du transport routier pour les marchandises dans les aires urbaines, on constate depuis des décennies l’explosion de l’offre routière, souvent au détriment des autres modes.
La multiplication de ces barrières devient une grille infranchissable pour les espèces sauvages qui suivent les vallées dans lesquelles elles sont installées, lorsqu’elles peuvent y rester.
Les années 2000 marquent une prise de conscience des enjeux liés à l’énergie, au climat, aux pollutions et à la biodiversité. Il est indispensable de considérer ces éléments environnementaux comme des fondamentaux pour les projets d’aménagements. C’est l’objectif des Lois Grenelle.
Pour la FRAPNA Rhône la réalisation d’infrastructures doit répondre à la fois aux besoins humains et environnementaux, ceci dans une logique d’intérêt général et à long terme. Les infrastructures d’aujourd’hui façonnent la ville de demain. Nous militons pour un aménagement du territoire qui anticipe les enjeux et assure à tous mobilité et santé dans un cadre de vie préservé qui donne sa place à des espaces naturels et agricoles de qualité.

Vous trouverez dans l’article ci-joint l’ensemble des arguments pour lesquels nous nous opposons au tronçon ouest du périphérique (baptisé “Anneau des sciences”).

Publié par FNE Rhône

Le Mardi 02 avril 2013

https://www.fne-aura.org/actions/rhone/pourquoi-sommes-nous-opposes-au-top/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts