— Actualités —

Climat : la biodiversité, source de solution, impactée

Cet automne, France Nature Environnement Loire assistait à deux journées traitant des impacts des changements climatiques sur la biodiversité. Il en est sorti que la biodiversité compte parmi les solutions essentielles pour s’adapter à ces changements. Voici quelques pistes.

Un changement climatique palpable

La région Auvergne-Rhône-Alpes voit ses températures moyennes en constante augmentation depuis 57 ans. La disponibilité de la ressource en eau et la pluviométrie en sont affectées.

Le changement climatique modifie les conditions de développement des organismes. Il augmente par exemple, le stress thermique et hydrique en été. Il contribue également au raccourcissement de la période de gel hivernal. Dans le cas des « îlots de chaleur urbain », ses effets peuvent être accentués localement.

Augmentation de température entre 1959 et 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes (source ORCAE)

Effets sur les végétaux

Certains arbres débourrent plus tôt à la sortie de l’hiver. Il en va de même pour leur date de fleuraison. Ceci les expose aux gelées tardives et les amène à fleurir avant l’apparition de leurs pollinisateurs. D’autre part, de nouveaux organismes ravageurs apparaissent. Ils peuvent être exotiques et profiter d’hivers plus doux. C’est le cas de la chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa). Ils peuvent également être indigènes et devenir problématiques si leurs prédateurs disparaissent. Enfin, des pathologies bénignes peuvent augmenter la mortalité de végétaux affaiblis.

Conséquences sur la biodiversité

Les espèces végétales généralistes ou à cycle court peuvent s’adapter à des modifications de leur environnement. D’autres peuvent se « déplacer » et trouver des conditions de développement plus propices ailleurs. C’est le cas de l’orchidée méditerranéenne Himantoglossum robertianum qui s’est disséminée jusqu’à Genève. En revanche, la rapidité des changements climatiques pourrait être fatale aux végétaux à cycle long tels que nos arbres patrimoniaux.

Les insectes pollinisateurs sont concernés. Par exemple, lazuré des mouillères (Phengaris alcon) pond ses œufs sur la gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe) et contribue à sa pollinisation. Les variations dans les périodes de floraison et de pollinisation peuvent à terme, menacer l’association entre les deux espèces et donc, leur préservation.

Azuré des mouillères © Saxifraga

La biodiversité n’est pas un château de cartes. Mais la perte d’un élément fragilise son ensemble. Or, elle rend de nombreux services à l’homme : épuration de l’eau, pollinisation des cultures, paysages, etc. Face aux changements climatiques, la protection de la biodiversité est un enjeu majeur pour préserver les services qu’elle fournit. C’est aussi une source de solution pour adapter nos espaces de vie aux aléas climatiques, en les végétalisant par exemple.

 

Crédit photo de l’en-tête : © Pixabay

 

Publié par FNE Loire

https://www.fne-aura.org/actualites/loire/climat-la-biodiversite-source-de-solution-impactee/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts