— Actualités —

Une troisième ruche connectée

Le rucher connecté de France Nature Environnment Loire compte désormais trois ruches. Dame Nature nous a offert un essaim ! Voici comment.

Conséquences d’un printemps froid et humide

Le froid et la pluie ont forcé les abeilles à rester dans leurs ruches. Les abeilles ont besoin d’une température extérieure d’au moins 16 °C pour voler. Elles se se sont retrouvées en surnombre. Dans ces circonstances, les abeilles ouvrières ont beaucoup plus de difficultés à sentir l’odeur typique de leur reine. Elles pensent que leur reine est morte. Elles commencent alors à nourrir une larve uniquement avec de la gelée royale pour en faire une nouvelle reine. Dès que la météo le permet, la vieille reine part avec un bon tiers de la colonie. C’est l’essaimage. Nous avons eu la chance d’assister à ce phénomène et nous avons pu récupéré l’essaim.

Déménagement

L’étape suivante consistait à le placer dans une ruchette, une ruche miniature, déménagée à plus de 3 km. Ce déménagement désoriente les abeilles et évite qu’elles retournent dans leur ruche d’origine. Après quelques jours d’acclimatation, la reine a repris son activité habituelle : la ponte. Au bout de quelques semaines, nous avons ramené cette colonie sur notre rucher. Nous en avons profité pour connecter la nouvelle ruche à notre système de balance et de capteur météo.

La reine et sa colonie

Dans une ruche, la reine signe sa présence d’une mixture d’odeurs bien particulières, les phéromones. Normalement, au bout de quelques années, la reine se fait vieille et produit moins de phéromones. La colonie élève donc une nouvelle reine et l’ancienne quitte la ruche accompagnée d’un tiers de la colonie. C’est le moyen habituel des abeilles pour se multiplier. Néanmoins, en raison de mauvais conditions climatiques, il arrive qu’une jeune reine essaime.

Cette nouvelle ruche est bien partie pour produire du miel dès cette année. Dans la ruche d’origine, la nouvelle reine s’est mise à pondre et les abeilles ramènent aussi du nectar. La récolte de miel est prévue pour fin août ou début septembre.

Crédit photo de l’en-tête : ©  Véronique Michel / FNE Loire

Publié par FNE Loire

https://www.fne-aura.org/actualites/loire/une-troisieme-ruche-connectee/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts