— Actualités —

Des chasseurs de cerfs condamnés

Des chasseurs repéraient les cerfs de nuit dans une réserve naturelle à l'aide de projecteurs installés sur leurs 4x4: ils ont été condamnés à plusieurs amendes.

Mercredi 04 décembre 2019 Biodiversité Juridique

Au début de l’automne, c’est le brame du cerf. C’est la période où les jeunes cerfs sans harde oublient toute prudence pour conquérir les femelles. Les vieux mâles veillent jalousement sur leur harde, essayant en plus d’attirer les femelles de la harde voisine. Ils ont fort à faire jour et nuit : surveiller les femelles, s’accoupler avec celles qui sont prêtes, décourager les jeunes mâles qui essayent de leur voler celles qui s’éloignent. Ces mâles sans harde deviennent très pressants et les combats sont fréquents. La période de fécondité de la biche est très courte, moins d’une journée. Le cerf par contre a une faculté d’accouplement de presque un mois. C’est une période très éprouvante physiquement pour les cerfs, ils ne mangent presque rien et n’ont pas de répit : combat, accouplement, surveillance… Ils peuvent perdre jusqu’à vingt kilogrammes. Pour cette raison, l’accès à la Réserve Naturelle Nationale du Marais de Lavours est réglementé afin de permettre aux cerfs de passer en toute quiétude cette période décisive pour la survie de l’espèce.

Quatre amis habitant à proximité du Marais de Lavours avaient pris l’habitude depuis quelques années de s’introduire de nuit dans la réserve afin de repérer les cerfs à l’aide de leurs 4×4 équipés de puissantes rampes d’éclairage. Ces sorties avaient lieu le vendredi et le samedi soir, de manière à savoir exactement où se trouveraient les cerfs le lendemain lors de leurs parties de chasse.

A l’automne 2018, leurs véhicules ont pu être identifiés grâce à des pièges photos installés discrètement par le garde de la réserve naturelle et les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Devant le tribunal ce 22 novembre, ces jeunes chasseurs ont expliqué avoir pris cette habitude pour profiter du “magnifique spectacle qu’est le brame du cerf”. La juge n’a visiblement pas été convaincue par ces “amoureux de la nature” puisqu’ils ont été condamnés à 1’500 € d’amende au total et au retrait de leur permis de chasse avec interdiction d’en solliciter un nouveau pendant un an. Ils devront également verser des dommages-intérêts à FNE Ain et à l’organisme qui gère la réserve naturelle.

Publié par FNE Ain

Le Mercredi 04 décembre 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/ain/des-chasseurs-de-cerfs-condamnes/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts