— Actualités —

Mission Hérisson

En 2020, la LPO Loire, membre de France Nature Environnement Loire, met à l’honneur le hérisson d’Europe. À cette occasion, elle a lancé en juillet dernier la Mission Hérisson, une enquête participative nationale prévue sur plusieurs années. Le but : évaluer l’état de santé de l’espèce afin de mieux la protéger. Pour cela, elle bénéficie de l’aide de Mosaic (Méthodes et outils pour les sciences participatives), le centre de compétences du Muséum National d’Histoire Naturelle. Cette enquête est ouverte aux citoyens.nes et consiste à poser des tunnels à empreintes dans son jardin ou un coin de nature.

 

La Mission Hérisson dans le détail

Pour participer, deux possibilités : commander un tunnel ou le construire vous-même en respectant les règles expliquées sur le site de l’enquête : https://missionherisson.org.

Une fois votre tunnel acquis ou construit :
• Le fixer solidement avec des sardines dans un jardin ou dans un coin de nature.
• Appâter avec quelques croquettes.
• Appliquer une encre naturelle à base de charbon et d‘huile végétale.
• Relever chaque matin les empreintes.
• Identifier les empreintes et les enregistrer sur le site de l’enquête.
• Répéter ce protocole cinq nuits de suite, plusieurs fois dans l’année et ce sur plusieurs années.

Ce tunnel capte aussi les empreintes d’autres espèces : mulots, lérots, fouines, etc. L’occasion rêvée de découvrir les petites bêtes qui vivent dans votre jardin !

Les scientifiques analyseront ensuite les données collectées. Ils pourront alors mettre en place un indicateur de suivi de l’évolution des populations et ainsi évaluer leur état de santé.

 

Les hérissons, des auxiliaires bien utiles

Les jardiniers les considèrent comme des auxiliaires précieux car nos petites boules piquantes se nourrissent entre autres des insectes, des vers, des escargots et des limaces. Mais de nombreux dangers impactent la santé et le nombre des hérissons. Ils s’empoisonnent lorsqu’ils mangent des proies qui ont ingéré des pesticides. La disparition des haies champêtres et des bois épars freine l’établissement des populations. Les clôtures et les murs les empêchent de chasser. Pour trouver leur pitance, ils doivent alors parcourir de plus longues distances et risquent davantage de se faire écraser. Par ailleurs, les piscines et les détritus (boîtes de conserves par exemple) constituent des pièges mortels.

Si lors de cette Mission Hérisson, une quantité suffisante de données est collectée, l’effectif pourra être évalué au niveau national. Il sera possible de mieux connaître les densités réelles des hérissons selon les milieux échantillonnés et les régions des participants.

Alors, à vos tunnels !

Crédit photo de l’en-tête : © Pixabay

Publié par FNE Loire

https://www.fne-aura.org/actualites/loire/mission-herisson/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts