— Actualités —

Ambérieu-en-Bugey: un PLU qui ne nous a pas plu

La commune d'Ambérieu-en-Bugey prévoit de faire disparaître des dizaines d'hectares d'espaces naturels et agricoles d'ici 2030.

Mercredi 04 décembre 2019 Villes et territoires

FNE Ain avait eu le plaisir de réaliser l’Atlas de la Biodiversité Communal d’Ambérieu-en-Bugey de 2015 à 2018 en partenariat avec la ville. Cette démarche, rare de la part d’une commune (elles sont moins de dix à l’avoir entreprise dans l’Ain), nous avait permis de réaliser des inventaires de la faune et de la flore, organiser des ateliers de sensibilisation à destination des habitant-e-s, et attirer l’attention des élu-e-s sur le patrimoine naturel de leur territoire. Idéalement, cette cartographie des zones naturelles remarquables d’Ambérieu aurait dû déboucher sur un Plan Local d’Urbanisme (PLU) vertueux.

Malheureusement, le projet de PLU prévoit une consommation à outrance des terres agricoles et naturelles, avec l’objectif avoué d’atteindre les 20’000 habitants d’ici dix ans (il y en avait 14’000 en 2016). Plutôt que de densifier l’habitat au sein de l’enveloppe urbaine actuelle, le PLU prévoit d’urbaniser en étendant la tache urbaine, avec pour conséquence de faire disparaître les dernières terres agricoles dans la plaine et de continuer le grignotage des espaces naturels sur les flancs du Bugey.

Nous avons rendu un avis défavorable lors de la consultation des personnes publiques associées.

A l’heure où l’érosion de la biodiversité s’accélère, où l’artificialisation des sols galope et où le changement climatique devient de plus en plus évident, il est temps de réfléchir l’aménagement de notre territoire autrement. Plutôt que de créer de nouvelles zones commerciales géantes, les communes pourraient faire en sorte de redynamiser leurs centre-villes afin de sauvegarder les petits commerces. Cela épargnerait les terres agricoles qui sont souvent les premières à disparaître sous le béton et réduirait nos besoins de déplacements. Le lien social entre les habitants en serait nécessairement renforcé, à l’exact opposé des centres commerciaux impersonnels.

Pour les élu-e-s d’Ambérieu-en-Bugey, il n’est pas trop tard pour effacer leur ardoise et recommencer leur travail sur de nouvelles bases.

Publié par FNE Ain

Le Mercredi 04 décembre 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/ain/amberieu-en-bugey-un-plu-qui-ne-nous-a-pas-plu/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts