Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Il s’enfuit après avoir étouffé de ses mains une espèce protégée. FNE Ain agit en justice.

L’ancien vice-président de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage condamné après un tir sur une aigrette garzette dans la Dombes.

Mercredi 03 novembre 2021 Juridique

Dombes: En avril 2019, alors qu’il était occupé à tirer des grands cormorans sur son étang piscicole, ce chasseur, avait eu la malchance de voir une aigrette garzette s’envoler entre lui et ses cibles. Touchée à l’aile, l’aigrette était immédiatement retombée au sol. Le tireur s’était alors précipité pour ramasser le petit oiseau blanc. Etait-ce pour le réconforter qu’il le serra si fort entre ses mains qu’il l’étouffa  ? Toujours est-il qu’il l’avait ensuite jeté dans le coffre de son véhicule avant de démarrer.

Un garde de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS, la police de la chasse) était justement au bord de l’étang pour y recenser les oiseaux présents. Il utilisa alors son 4×4 pour couper la route et intercepter le tireur qui prenait la fuite. A la descente du véhicule, il identifia immédiatement le chasseur, par ailleurs vice-président de l’ONCFS. Un procès-verbal de délit était dressé à son encontre : il encourait 3 ans d’emprisonnement et 150’000 € d’amende pour “destruction d’espèce protégée”. Rapidement transmise au parquet, l’affaire était, à notre grande surprise, classée sans suite.

FNE Ain, l’ASPAS et la LPO décident alors de faire citer à leurs frais le chasseur devant le tribunal correctionnel afin qu’il réponde publiquement de ses actes. Le 16 septembre 2021, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse le condamne à 250 € d’amende et à verser à chacune des associations la somme de 1 €. Même si le préjudice des associations a certainement été sous-estimé, nous pouvons nous féliciter de cette condamnation et de la destruction du fusil qui l’accompagne.

 

 

Publié par FNE Ain

Le Mercredi 03 novembre 2021

https://www.fne-aura.org/actualites/ain/il-senfuit-apres-avoir-etouffe-de-ses-mains-une-espece-protegee-fne-ain-agit-en-justice/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts