— Actualités —

Sentinelles du bocage : une nouvelle manière d’agir pour l’environnement

Les haies bocagères semblent être un sujet méconnu, qui vaut pourtant la peine qu’on s’y penche. Le saviez-vous ?

Vendredi 13 novembre 2020 Agriculture Biodiversité

Indispensables

Appelées aussi « haies champêtres », elles servaient dès la fin du XXVIIIe siècle à délimiter les parcelles agricoles. Elles produisaient aussi du bois de chauffage et bois d’œuvre. Au cours des cinquante dernières années, les changements ruraux et agricoles ont conduit à leur destruction. Elles sont pourtant indispensables de nos jours dans le paysage de nos communes. Elles nous rendent de nombreux services. C’est pourquoi nous devons impérativement les préserver.

Des sentinelles pour le bocage

Le 14 octobre dernier, France Nature Environnement Loire formait ses bénévoles et adhérent-es à l’identification des haies bocagères. Ces « Sentinelles du bocage » ont désormais pour objectif d’aider à les protéger.

Cette formation était dispensée pour la première fois dans le département de la Loire. Elle s’inscrit dans le prolongement des actions Sentinelles de la Nature. Cette plateforme nationale offre à tous et toutes la possibilité de signaler diverses atteintes à l’environnement :
– dépôts de déchets,
– pollution du sol ou de cours d’eau,
– vente de produits phytosanitaires non autorisés,
– destruction d’espèces, etc.

Un réseau en construction

Cette journée de formation a permis un premier moment d’échange entre les membres de ce réseau en construction. Les volontaires savent désormais identifier les haies bocagères à préserver. Lors de la sortie de terrain, ils ont pu donner leur avis sur les outils développés par les formateurs, afin d’en faire une ressource efficiente. Les sentinelles du bocage ont maintenant pour mission de recenser un maximum de haies et de signaler tout type de menaces, atteintes ou destructions. Ce recensement contribuera à leur maintien et à leur préservation.

L’intérêt des haies bocagères

Les haies bocagères représentent un enjeu environnemental important. Elles limitent entre autre le ruissellement, absorbent les eaux de pluie jusqu’aux nappes phréatiques. Par ailleurs, elles constituent un réservoir de biodiversité essentiel. Les espèces animales peuvent ainsi se déplacer d’un espace favorable à un autre le long de ces corridors. En ce qui concerne les cultures, les haies les protègent du vent et du soleil. Elles jouent le rôle de régulateur de chaleur au cœur du dérèglement climatique. Sans oublier qu’elles participent à la production de biomasse, et donc, au stockage du CO2.

Les haies bocagères constituent un couloir favorable pour que les animaux se déplacent en sécurité.

À moyen terme, ces « sentinelles du bocage » suivront une nouvelle formation. Il s’agira cette fois d’apprendre comment communiquer sur ce sujet. Nous disposerons ainsi des outils nécessaires pour sensibiliser les élu-es à la préservation des haies bocagères.

 

Rejoignez nous dans cette campagne. Contactez Tristan Richard :
tristan.richard@fne-aura.org

Crédit photo de l’en-tête : © Pixabay

Publié par FNE Loire

Le Vendredi 13 novembre 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/loire/sentinelles-du-bocage-une-nouvelle-maniere-d-agir-pour-l-environnement/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts