— Actualités —

Plainte de FRAPNA drôme environnement contre EDF

EDF-Tricastin : une affaire interminable

Lundi 19 novembre 2018 Juridique Pollution

Le 24 novembre 2016, au tribunal correctionnel de Valence, les associations réunies dénonçaient la non-réactivité de EDF par rapport à une fuite de tritium proche des réacteurs du Tricastin dans les eaux souterraines, constatée le 8 juillet 2013.

Un mois après l’événement EDF n’avait toujours pas identifié l’origine de la fuite et n’avait pas informé l’Autorité de Sûreté Nucléaire. Le 19 décembre 2013 une plainte était déposée pour pollution des eaux. Cette plainte a été classée sans suite après un simple rappel à la loi. Ont suivi deux citations directes par les associations en décembre 2015 puis le 24 novembre 2016. EDF n’ayant fourni les éléments justificatifs que la veille du 24 novembre, l’intervention de notre avocat est rendue impossible et l’affaire reportée au 6 juillet 2017. En juillet, l’audience de plaidoirie a été reportée une nouvelle fois au 4 avril 2018.

EDF-Cruas : un manque de rigueur inquiétant

Novembre 2015, de la radioactivité est détectée dans une benne de déchets conventionnels qui devait quitter le site EDF de Cruas pour la déchetterie. Il s’agissait de combinaisons papier et de surbottes portées en zone nucléaire. Les déchets contaminés doivent pourtant absolument être séparés des déchets conventionnels pour éviter toute contamination.
Cet incident intervenait quelques jours après une inspection de l’ASN portant précisément sur la gestion des déchets suite à de nombreux problèmes relevés les années précédentes. Depuis, EDF n’a pas fait preuve de beaucoup plus de rigueur. En juillet 2016, une nouvelle inspection de l’ASN faisait état d’un laisser-aller important sur le site : contenants pour déchets radioactifs ou sacs de gravas contaminés sans étiquetage approprié et stockés de manière désordonnée.
En réaction à ce laisser-aller, le Réseau “Sortir du nucléaire“ a fait citer EDF pour l’intérêt général face aux lobby locaux et le directeur de la centrale de Cruas devant le tribunal. France Nature Environnement, la FRAPNA Ardèche, Sortir du nucléaire Sud Ardèche et Stop nucléaire 26-07 se sont portées parties civiles en raison de la gravité des faits.
Après 2 renvois, EDF et le directeur du site sont respectivement condamnés à 6 amendes de 1000 € et de 500 € avec sursis. Les associations espèrent que cette condamnation justifiée
attirera l’attention sur les dysfonctionnements récurrents à la centrale de Cruas, où défaillances techniques et problèmes organisationnels se cumulent.

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

Le Lundi 19 novembre 2018

https://www.fne-aura.org/actualites/region/plainte-de-frapna-drome-environnement-contre-edf/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts