— Communiqués —

Etats généraux de l’alimentation, un écran de fumée ?

22/09/17 - Laisserons-nous les enjeux liés à la préservation de notre santé passer après les intérêts de l’industrie chimique ?

22/09/17

Pendant que les regards sont tournés vers les Etats généraux de l’alimentation, où le gouvernement sabre l’agriculture biologique, la FNSEA et ses JA (Jeunes Agriculteurs) manifestent pour continuer à contaminer notre environnement et notre alimentation au glyphosate (principe actif du Roundup).

Alors que l’agriculture biologique produit une nourriture de qualité tout en réduisant considérablement les pollutions agricoles, notamment par les pesticides, et en préservant la biodiversité, notamment des sols, notre Ministre de l’agriculture fait un pas de travers et supprime les indispensables aides au maintien de l’agriculture biologique. Il use d’une logique implacable : les agriculteurs pollueurs se portent mal alors que les agriculteurs biologiques se portent bien, il faut donc aider les premiers à polluer plus et produire de la nourriture de mauvaise qualité en grande quantité. Comprendra qui pourra !

Alors que le glyphosate est classé cancérigène probable par l’OMS (le grade d’alerte le plus élevé possible avec ce type de produit car il est impossible de tester expérimentalement les effets cancérogènes du glyphosate chez l’homme !), la FNSEA et les JA manifestent aux Champs Elysées pour demander le maintien de l’autorisation du glyphosate et rien moins que la tête du Ministre de l’environnement ! Ceci alors que les agriculteurs sont les premières victimes des cancers, malformations congénitales et maladies neurodégénératives induites par les pesticides. Pourtant des alternatives agronomiques économiquement avantageuses au glyphosate existent. La FNSEA n’a-t-elle plus d’agronomes dans ses rangs ?

Laisserons-nous une fois de plus les enjeux liés à la préservation de notre santé passer après les intérêts de l’industrie chimique ?

CONTACTS PRESSE :

Marc Peyronnard, agronome, pilote du Pôle Agriculture FRAPNA – 04 76 45 27 95.
Eric Feraille, médecin, président régional de la FRAPNA – 06 22 23 42 33.

La FRAPNA, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, est la fédération des associations de protection de la nature et de l´environnement en Rhône-Alpes. C´est le porte-parole d´un mouvement de 212 associations, regroupées en 8 FRAPNA départementales, qui représentent 52 378 adhérents. www.frapna.org

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

https://www.fne-aura.org/communiques/region/cp-etats-generaux-de-lalimentation-un-ecran-de-fumee/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts