— L'essentiel —

Qu’est-ce que l’agroécologie ?

On vous dit tout sur l'agroécologie, ensemble de pratiques agricoles qui permettent de produire tout en régénérant la biodiversité environnante.

Lundi 12 octobre 2020 Agriculture

L’agroécologie est un rapprochement de l’agronomie et de l’écologie. Elle vise à cultiver et entretenir des agrosystèmes qui s’inspirent des fonctionnalités des écosystèmes naturels. Son objectif principal est d’empêcher la dégradation des sols agraires, ou de favoriser la régénération des sols dégradés. Notamment pour en augmenter les capacités de production, mais aussi sauvegarder la qualité des eaux et de l’air.  En savoir plus

L’agroécologie, une agriculture durable

L’agroécologie cherche à augmenter la biodiversité et à stimuler les processus biologiques naturels. Cela tout en augmentant la quantité de matière organique dans le sol. Elle aboutit également à une meilleure résilience des agroécosystèmes, moins sensibles aux aléas climatiques et aux prédateurs de cultures. Ces agroécosystèmes engagent ainsi des modes de productions agricoles et des filières valorisant les potentialités écologiques, économiques et sociales d’un territoire.

Cette pratique agricole alternative réduit la dépendance de l’agriculture aux achats d’intrants*. C’est une  agriculture durable, respectueuse des écosystèmes, des hommes, de la terre et des animaux, qui répond aussi aux besoins alimentaires et économiques. En savoir plus

6 éléments phares

  • Une dimension contestataire est née des années 1970-1980. A l’époque, le modèle agricole productiviste conventionnel montre ses limites dans les domaines agronomiques, économiques et sociaux. Il présente également des risques pour la santé humaine (usage des pesticides) et le bien-être animal (élevage hors sol).
  • Aujourd’hui, l’agroécologie est une science enseignée et approfondie notamment à l’université de Berkeley.  En France, elle est étudiée au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD).
  • Elle est portée par des mouvements sociaux défendant la souveraineté alimentaire, l’agriculture paysanne et le développement de circuits courts. Leur objectif est de restaurer un lien entre nos aliments et leur mode de production.
  • Notre façon de nous nourrir impacte directement notre santé, mais également l’environnement. Elle a aussi des répercussions sociales et économiques considérables.
  • L’agroécologie appelle à une véritable transition des secteurs agricoles et agro-alimentaires en lien avec la transition énergétique.
    En effet, engagée sur les systèmes alimentaires, elle concerne également dans une vision systémique d’autres aspects de notre économie tels que la production d’énergies alternatives. Les biocarburants (bio-éthanol, bio-diesel) sont par exemple une menace pour la souveraineté alimentaire. Le biométhane lui est à évaluer au regard de son réel bilan énergétique et des risques de pollution des sols.
  • L’écologie de la nutrition humaine a pour but d’assurer la sécurité alimentaire mondiale par une alimentation “durable”. C’est à dire une alimentation végétale, peu transformée, variée, d’origine locale et de saison et si possible bio. Elle étudie aussi l’ensemble de ces interactions en prenant en compte toutes les étapes du système alimentaire*.

Glossaire :

Les intrants* : fuel, engrais, pesticides, irrigation, aliments concentrés pour l’alimentation animale, antibiotiques utilisés en prévention.

Les étapes du système alimentaire* : production, récolte, conservation, stockage, transport, transformation, conditionnement, commercialisation, distribution, préparation, composition et consommation des aliments, ou encore élimination des déchets.

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

Le Lundi 12 octobre 2020

https://www.fne-aura.org/essentiel/region/quest-ce-que-lagroecologie-2/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts