— Publications —

Pastoralisme et biodiversité… du slogan à la réalité

Le pastoralisme, c’est-à-dire « l’économie agricole basée sur l’élevage extensif » serait bon pour la biodiversité, cette idée largement répandue repose-t-elle sur des faits solides ?

Vendredi 10 mai 2019 Biodiversité Grands prédateurs

Le pastoralisme, c’est-à-dire « l’économie agricole basée sur l’élevage extensif » serait bon pour la biodiversité car les milieux ouverts, c’est-à-dire les prairies et les alpages entretenus par les animaux domestiques, auraient une diversité des espèces plus grande que les milieux fermés, autrement dit les milieux boisés.

Afin de déterminer si cette idée largement répandue repose sur des faits solides, nous devons répondre aux questions suivantes :

– Tous les animaux domestiques se valent-ils au niveau de leur impact sur la biodiversité (en tenant compte de leurs densités) ?
– Mesure-t-on correctement la biodiversité et les effets du pastoralisme ?
– Quels sont les effets du pastoralisme à différentes échelles d’espace ?

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

Le Vendredi 10 mai 2019

https://www.fne-aura.org/publications/region/pastoralisme-et-biodiversite-du-slogan-a-la-realite/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts