— Actualités —

8 conseils et 3 outils pour passer à une mobilité plus durable

L’hyper-mobilité du monde d’avant le Covid-19 était génératrice de pollution de l’air toxique pour la santé humaine et la biodiversité. Elle était génératrice d’émissions de gaz à effet de serre néfastes à notre climat et à notre avenir. Elle était le vecteur de la propagation fulgurante des virus aux 4 coins de la planète et un des facteurs de stress de notre vie quotidienne.

Le coup de frein brutal à cette hyper-mobilité, lié aux mesures de confinement, nous a permis de découvrir un air plus sainun univers moins bruyant et d’être témoin du retour de la biodiversité, même au cœur des environnements urbains. L’arrêt soudain de nos vies hyper-mobiles nous a permis aussi de prendre certaines habitudes et de réfléchir à ce qui est essentiel dans nos vies et pour notre vie.

Ainsi, beaucoup ont découvert que le télétravail fonctionne et que les réunions en visioconférence peuvent être toutes aussi efficaces que les réunions en présentiel, sans la fatigue liée aux déplacements. Nous avons découvert une alimentation plus locale, plus paysanne et sans doute plus saine. Nous avons aussi su dénicher ce que notre environnement de proximité avait à offrir comme potentiel de détente et de pratique sportive.

Aujourd’hui, nous devons bâtir le monde de demain, en nous inspirant des pratiques bénéfiques pour notre environnement et notre santé, qui se sont révélées à nous pendant la période du confinement.

Voici quelques pistes et conseils pour ré-enchanter et dépolluer notre cadre de vie dans le monde d’après :

Adopter la proximobilité

  1. Faire ses achats localement, autant que possible.
  2. (Re)découvir le tourisme et les loisirs de proximité.
  3. Participer davantage à la vie locale et la vie de quartier.
  4. Rapprocher son travail de son domicile ou vice-versa.

Ajouter une touche de dé-mobilité (motorisée)

  1. Conserver les habitudes de télétravail et/ou développer le coworking plus près des lieux de résidence.
  2. Continuer à se réunir principalementpar visioconférence.
  3. Proposer des formations et conférences en ligne plutôt que génératrices de déplacements.
  4. Inclure davantage la marche et le vélo dans nos habitudes quotidiennes, pour les trajets courts.

De nouveaux outils et dispositifs s’offrent à nous pour nous aider à passer à une mobilité durable :

  1. Comparateur d’émissions

Pour un trajet donné, il est maintenant possible de calculer les émissions de polluants de l’air qui seront générées en fonction du mode de déplacement. Auparavant, les calculateurs se limitaient aux émissions de CO2. Les résultats peuvent être surprenants, surtout concernant les 2 roues motorisées et les véhicules électriques, générateurs de beaucoup plus de pollution de l’air qu’on ne peut le croire. Seuls les transports collectifs et la mobilité active (vélo, marche…) peuvent-être qualifiés de propres, ou quasiment propres, par passager.

https://www.airparif.asso.fr/calculateur-emissions/

  1. Prime réparation vélo

Le gouvernement offre une prime de 50€ pour réparer nos vélos et nous remettre en selle. Les coordonnées des réparateurs et ateliers partenaires sont sur la carte interactive Alvéole/FUB.

https://www.coupdepoucevelo.fr/auth/particulier/faire-reparer

  1. Forfait mobilité durable

Le décret «Forfait Mobilité Durable», créé par la loi d’orientation des mobilités (LOM) est rentré en application le 11 mai 2020. Ce forfait permet aux entreprises qui le souhaitent de verser à leurs salariés une contribution aux frais de déplacement domicile-travail à vélo, covoiturage ou autres services de mobilité partagée (vélo ou engin en location ou libre-service, sans moteur thermique). Son montant est fixé à 400€ par an pour chaque salarié (200€ pour les fonctionnaires). Il remplace l’indemnité kilométrique vélo (IKV) et est cumulable avec le remboursement par l’employeur d’un abonnement aux transports en commun.

https://www.paie-rh.com/fiches-pratiques/le-forfait-mobilite-durable

Plusieurs associations membres de FNE Haute-Savoie sont active sur les questions de mobilité. N’hésitez pas à vous rapprocher d’elles : L’Abeille, ACPAT, ALAE, ARSMB, Chloro’Fill, Inspire, LAC, Le Mouve, Natenv, Rive Ouest Environnement, Vivre en Vallée Verte.

Voir celles-ci sur la carte de nos associations.

 

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Lundi 18 mai 2020

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/8-conseils-et-3-outils-pour-passer-a-une-mobilite-plus-durable/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts