Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Élections régionales : Priorité au Lyon-Turin ou aux trains quotidiens ?

Décryptage du débat télévisé entre les candidats au 2e tour des élections régionales 2021

La mobilité

Laurent Wauquiez a été challengé sur les trains Léman Express “vides” et sur le manque de fiabilité des rames Alstom. Laurent Wauquiez n’a pas donné d’informations sur ce sujet et a simplement annoncé qu’il y avait 100 000 voyageurs dans le Léman Express.

Décryptage

Ni vides, ni 100 000 passagers

Les trains Léman Express ont tout de suite rencontré leur public, mais ont été impactés par deux évènements extérieurs majeurs : la grève historique de décembre 2019 et janvier 2020, puis la crise COVID. En février 2020, après les grèves et avant la crise sanitaire, le nombre de passagers quotidiens était de 45 000, soit pratiquement l’objectif de 50 000 voyageurs par jour que s’étaient fixé les partenaires sur une période plus longue.

Les trains français fonctionnent bien

Les trains Alstom, commandés côté français pour le service du Léman Express, n’ont pas connu de problèmes de fonctionnement. Ce sont les rames Flirt de l’entreprise Stadler, commandées par la Suisse, qui ont subi des pannes répétées depuis le lancement du service.

Le transport de marchandises

La candidate écologiste, Fabienne Grebert, a questionné Laurent Wauquiez sur le choix du report du trafic routier sur les routes, dont Chambéry, ou sur les capacités ferroviaires existantes, lors de la fermeture annoncée du tunnel du Mont-Blanc pour travaux. Avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté, le président actuel de la Région a annoncé que sa priorité était la réalisation du Lyon-Turin.

Décryptage

Le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin arrivera, si tout va bien pour son financement et ses travaux, à un horizon de 2030 ou 2035. Bien trop tard pour proposer une solution à la fermeture du tunnel du Mont-Blanc en 2022, ou pour la transition énergétique à mettre en place d’urgence pour sauver le climat et la santé des habitants de nos vallées alpines.

Conclusion : y a-t-il un pilote dans le TER ?

Les transports sont une compétence primordiale des Régions et les habitants sont très attachés à l’offre en transports collectifs. C’est la Région qui définit et finance le service TER qu’elle veut proposer sur son territoire. L’opérateur ferroviaire (SNCF pour l’instant) met ensuite en place le service commandé par la Région. Le manque d’enthousiasme et même de connaissances du président actuel de la Région Auvergne Rhône-Alpes dans le domaine ferroviaire est un sujet d’inquiétude pour la mobilité des habitants de notre région, pour la qualité de l’air, ainsi que pour la mise en œuvre de la transition écologique.

C’est en exerçant son pouvoir de vote, quel que soit son âge, que l’on pourra empêcher Laurent Wauquiez de continuer à mener sa politique délétère pour l’environnement.

La région Auvergne-Rhône-Alpes présente l’un des bilans écologiques les plus négatifs de France. Aides supprimées pour l’éducation à l’environnement, chasseurs chouchoutés, canons à neige encouragés et projets routiers subventionnés. Lire l’article de Reporterre “Laurent Wauquiez, le cancre de l’écologie

#DimancheJeVote

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Vendredi 25 juin 2021

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/elections-regionales-priorite-au-lyon-turin-ou-aux-trains-quotidiens/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts