— Actualités —

Et si le devenir du Semnoz était enfin débattu en toute transparence ?

Ou les projets démesurés d'une station de basse altitude

Lundi 17 septembre 2018 Eau Montagne Villes et territoires

Quelques dates repères:

19 octobre 2016 : le Syndicat Intercommunal pour la Protection et l’Aménagement du Semnoz (SIPAS) vote un programme d’investissements de 7,8M/euros destiné à l’achat d’un nouveau télésiège plus rapide que l’existant et de 4 enneigeurs mobiles sur roues «pour sécuriser les pistes de ski débutants».

-du 20 juillet au 21 août 2017 : pendant une période de vacances peu favorable à l’information, ouverture d’une enquête publique pour l’achat du futur Télémix. Malgré de nombreux avis défavorables, le projet est cependant validé.

-15 novembre 2017, discussion sur le devenir du SIPAS dont la compétence doit être soit restituée à ses communes membres et le cas échéant transformé en Syndicat de communes, soit être dissous, la compétence revenant alors totalement à la nouvelle Agglomération d’Annecy, au plus tard le 1er janvier 2019.

La Présidente du SIPAS et le vice-président informent les membres que le Président du Grand Annecy, en réunion de Bureau, a proposé la création d’une commission «Semnoz» avec le maintien des 28 élus actuels sous la présidence de Françoise Camusso et Pierre Hérisson et ce jusqu’en 2020 !!!

-août 2018 : dépôt en mairie de Seynod d’un appel d’offres pour la «création d’un réseau neige de culture espace débutants». Le nombre d’enneigeurs n’y est plus précisé et à la place on peut lire : «la fourniture et la mise en place des enneigeurs nécessaires au respect des productions demandées» et la mention : enneigeurs mobiles ou sur tour ?» est bien ambigüe !

On peut aussi y lire: «en parallèle à ce projet, il est prévu, en partenariat avec l’Association foncière pastorale, d’agrandir la retenue agricole située en point haut du domaine à 1600m d’altitude.Cette retenue est gérée par l’Association foncière pastorale et possède une capacité d’environ 2000m3. Elle est utilisée en saison estivale pour l’alimentation en eau des alpages du Semnoz. Le projet prévoit d’augmenter sa capacité avec un volume final de 5400m3. Cette retenue sera utilisée en saison hivernale pour l’alimentation du réseau de neige de culture projeté».

Ainsi donc la boucle est bouclée : en deux ans de petits pas discrets en circuit fermé les canons à neige que d’aucuns juraient ne jamais voir au Semnoz sont devenus réalité, tout comme une retenue collinaire conséquente que même les organisateurs de la candidature aux JO n’estimaient pas nécessaire en 2011 (cf. Convention entre la Candidature Annecy 2018, le SIPAS et le PNR du Massif des Bauges – article 1) tandis que le SIPAS déclarait en préambule de la même Convention : «Le SIPAS rappelle les objectifs retenus pour le site du Semnoz, poumon vert de la Ville d’Annecy et la volonté de ne pas y implanter d’hébergements et d’équipements de fabrication de neige de culture de manière pérenne. Il entend préserver le site du Semnoz à long terme, en particulier ses patrimoines paysager et naturel et sa vocation agropastorale».

Le SIPAS a renié ses engagements d’origine au seul profit d’une activité unique, limitée dans l’année et désormais dans le temps au regard des évolutions climatiques inéluctables. Il a de ce fait engagé sur le long terme (emprunt sur 25 ans !) des fonds publics dont l’ensemble des habitants du Grand Annecy seront désormais comptables… et débiteurs sans jamais avoir été consultés sur le devenir du «bien commun» que représente pourtant le massif du Semnoz.

 Nous appelons donc le Conseil d’agglomération à une mise à plat de ce dossier et à son intégration dans «le projet de territoire» en cours de rédaction afin de définir une vraie politique globale du massif prenant en compte l’ensemble des activités susceptibles de s’y dérouler dans le respect de son patrimoine et de sa vocation naturelle.

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Lundi 17 septembre 2018

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/et-si-le-devenir-du-semnoz-etait-enfin-debattu-en-toute-transparence/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts