— Actualités —

Pollution de l’air, la France en procès !

La rumeur confirmée !
La France en procès pour dépassement des valeurs limites pour le NO2

L’information circulait officieusement depuis plusieurs mois, sans qu’elle soit confirmée par les autorités françaises ou par la presse. France Nature Environnement a enfin réussi à dénicher le document officiel du recours de la Commission européenne contre la France pour dépassement des valeurs limites pour le dioxyde d’azote (NO2), polluant émis majoritairement par le secteur des transports et principalement par les moteurs diesels.

La Cour de justice européenne saisie le 11 octobre 2018

Dans une procédure dite « en manquement », la Commission européenne reproche à la France de ne pas respecter les valeurs limites annuelles pour le NO2 depuis 2010 dans 12 zones en France : Marseille, Toulon, Paris, Clermont-Ferrand, Montpellier, Toulouse, Reims, Grenoble, Strasbourg, Lyon, Vallée de l’Arve et Nice.

Des dépassements systématiques et persistants de la valeur limite horaire pour le NO2 dans 2 agglomérations, Paris et Lyon, sont également en cause.

Enfin, la Commission souhaite faire constater l’inefficacité des mesures prises par la France, notamment celle des plans adoptés par les autorités françaises pour les 12 zones en cause. La France n’a pas convaincu Bruxelles concernant son action sur le polluant traceur de la pollution routière.

Cette pollution chronique et sournoise est la plus impactante pour la santé, même si elle est peu médiatisée, contrairement aux pics de pollution aux particules.

La santé avant les intérêts économiques du secteur automobile

Le lobby automobile tente aujourd’hui désespérément de réhabiliter la motorisation diesel, dont les ventes sont en chute libre depuis le scandale du Dieselgate. Bien que le diesel soit accablé par les études sanitaires, en particulier les plus récentes, cette motorisation pourrait être réhabilitée par le Gouvernement. Inquiète, France Nature Environnement a publié il y a quelques jours une lettre ouverte au Premier ministre, lui demandant de faire passer la santé des Français avant les intérêts économiques à court terme du secteur automobile.

Une étude de l’Alliance européenne pour la santé publique (EPHA) a en effet démontré récemment que 75% des coûts sanitaires liés au secteur routier sont causés par le diesel dans l’Union Européenne. La sortie du diesel en ville est hautement bénéfique pour la santé, comme l’a démontré l’exemple de Tokyo, avec une diminution de plus de 20% des décès liés à des pathologies cardiaques, ainsi que de plus de 20% à des pathologies pulmonaires.

En décembre 2018, la Cour européenne de justice a annulé le règlement octroyant aux diesels récents, de norme Euro 6, une marge de tolérance de 110% pour les émissions de NO2, qualifiée d’inacceptable « droit à polluer ».

Crédit photo d’en-tête Freepix

 

Les émissions des voitures diesel, en conditions réelles de circulation, beaucoup plus élevées que les valeurs annoncées par les constructeurs automobilles

Qualité de l'air en 2018 en Haute-Savoie

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Jeudi 18 avril 2019

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/pollution-de-lair-la-france-en-proces/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts