Soutenez-nous, faites un don !

— Actualités —

Projet d’ascenseur valléen à St Gervais

Si l'idée de relier la gare du Fayet au centre-bourg de St Gervais par des transports en commun est louable, nous préconisons l'aménagement de la voie ferroviaire de montagne existante en tramway urbain pour répondre à cet objectif, sans créer de nouvelle infrastructure.

Vendredi 08 juillet 2022 Transports et mobilité

Une fréquentation journalière de 460 passagers par jour est attendue. Soit 125 000 voyages par an. La diminution de trafic automobile sur la route départementale est estimée à environ 400 véhicules, sur 4250 véhicules en jour de pointe d’hiver. On peut noter que si ces chiffres sont loin d’être négligeables, ils ne réduisent les trajets des voitures que de 10% en pointe. La diminution de CO2 pourrait s’établir entre 12 à 16%.

L’étude de mobilité trop limitée et très incomplète

Dans son avis, la mission régionale d’autorité environnementale (MRAe), pointe de nombreuses données manquantes ou incomplètes dans les études présentées. Or, les réponses faites par la commune sur ces points importants restent vagues et incomplètes. Une véritable étude de mobilité doit être réalisée avant toute prise de décision.

L’utilisation du tramway du Mont Blanc aménagé en transport urbain

La commune de St Gervais a la chance d’être dotée d’une infrastructure ferroviaire de montagne, le Tramway du Mont Blanc (TMB), dont le départ est situé en face de la gare SNCF, avec un arrêt dans le centre-bourg. La commune prévoyait d’ailleurs d’utiliser cette infrastructure pour créer une offre de tramway urbain. Cet atout énorme est balayé trop rapidement à la faveur de la création d’un ascenseur valléen. Des rotations courtes pourraient pourtant être intercalées entre les trains touristiques, sans gêner cette activité.

Une étude complète de l’utilisation mixte de cette infrastructure est un préalable à toute construction d’infrastructure nouvelle et ses impacts inévitables sur l’environnement.

De plus, il faut rappeler qu’une somme de 100 millions d’euros va être investie sur cette infrastructure, certes pour la prolonger de 300 m environ au niveau du Nid d’Aigle, mais rien n’empêche de prévoir une augmentation des fréquences pour la partie Le Fayet-St Gervais, d’autant plus que les motrices anciennes viennent d’être remplacées par des machines modernes. La compétence transport, refusée par la communauté de Communes en 2021, pourrait être demandée, dans le cadre d’une ambition forte et retrouvée en faveur de la mobilité alternative à la voiture.

 

La gare de St Gervais (centre-bourg) du Tramway du Mont Blanc, rénovée et inaugurée le 8 juillet 2022 (©htesavoiepresse)

Les impacts environnementaux du projet

L’étude d’impact fait un inventaire complet des incidences environnementales du projet et des mesures de réduction envisagées. La création du layon sous l’emprise de l’ascenseur nécessitera la suppression de 0,9 hectare d’espace boisé classé et le défrichement de 2,4 hectares de forêts communales et de boisements privés. La destruction de 4437 m2 d’habitats naturels dont 1485 m2 d’intérêt communautaire est annoncée.

Sur ces aspects, l’Autorité environnementale recommande « d’étayer et de conclure explicitement sur l’absence d’incidences résiduelles significatives de l’opération sur les espèces protégées et, à défaut, de poursuivre la recherche de mesures d’évitement et de réduction et si besoin de présenter les mesures de compensation nécessaires. »

Les études d’impact sur les espèces protégées sont donc à reprendre et à compléter.

Le bilan carbone incomplet

L’Autorité environnementale « recommande la réalisation d’un bilan carbone à l’échelle du projet, prenant en compte les phases de travaux et d’exploitation en intégrant les effets du changement climatique à long terme. »

Le bilan carbone proposé se borne à une évaluation liée à la phase d’utilisation. Rien sur la phase de travaux de l’ascenseur lui-même, du pôle multimodal, des parkings, du déplacement de la gare de départ du DMC, etc.

Ce bilan incomplet est à reprendre et à publier avant que la décision puisse être prise sur l’intérêt public du projet. Au vu de la fréquentation modeste attendue, il faudrait calculer combien d’années d’exploitation seraient nécessaires pour amortir les émissions de gaz à effet de serre générées par la phase de travaux.

Éviter en priorité

Dans la logique de la séquence ERC (Éviter, Réduire, Compenser), on peut ici considérer qu’un moyen de transport en commun autre que routier existe déjà, qu’il est sans doute à même de remplir le besoin (en tout cas la démonstration contraire n’a pas été faite) : le Tramway du Mont Blanc.

Il convient aussi d’étudier la possibilité de mettre en place des transports en commun décarbonés sur la route existante. À ce sujet, l’Autorité environnementale regrette que “L’ensemble des solutions alternatives qui ont été étudiées ne sont pas retranscrites dans l’étude d’impact. La solution consistant à faire évoluer les liaisons routières existantes (changement de motorisation, des capacités, des fréquences), sollicitée lors de la concertation, n’a pas été étudiée.”

Pour FNE Haute-Savoie, éviter doit être l’objectif premier, avant toute autre considération.

Conclusion

FNE Haute-Savoie salue la préoccupation de la commune de St Gervais de décarboner son accès et encourager le transport en commun, mais déplore que les solutions optimisant l’utilisation des infrastructures existantes n’aient pas été finement étudiées.

FNE Haute-Savoie émet un avis négatif sur le projet de création d’un ascenseur valléen à St Gervais et demande que rien ne soit entrepris avant qu’une étude complète sur la reconfiguration du tramway du Mont Blanc comme transport urbain dans sa partie basse ne soit sérieusement réalisée.

FNE Haute-Savoie demande également que ce sujet des ascenseurs valléens soit envisagé à l’échelle du département, afin de réserver les financements publics correspondants aux stations les plus difficiles d’accès et ne comportant à ce jour qu’une voirie routière.

L’enquête publique est ouverte jusqu’au 22 juillet 2022. Pour participer, c’est ici.

Découvrez notre contribution :

Publié par FNE Haute-Savoie

Le Vendredi 08 juillet 2022

https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/projet-dascenseur-valleen-a-st-gervais/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts