Soutenez-nous, faites un don !

— L'essentiel —

Préserver et restaurer les ripisylves : un enjeu de biodiversité

Les ripisylves, des éléments importants pour nos cours d’eau

Le terme ripisylve désigne les arbres des bords de cours d’eau. Etroit linéaire boisé ou vaste étendue ceinturant les fleuves, les ripisylves sont des milieux qui évoluent au cours du temps suivant l’eau des crues et de la nappe souterraine.

Au-delà de la complexité du terme, la méconnaissance des ripisylves s’explique surement par leur raréfaction : en raison de l’urbanisation galopante, de l’agriculture intensive, de l’endiguement et la chenalisation des cours d’eau, ces milieux disparaissent ou se banalisent.

Pourtant les ripisylves rendent de précieux services : elles stabilisent les berges et limitent l’érosion, elles atténuent les dommages des inondations, elles améliorent la qualité de l’eau, elles sont un refuge de biodiversité en soi et constituent des corridors écologiques importants.

Un grand merci aux 9 partenaires du contrat de restauration du fleuve Rhône à Miribel Jonage pour cette vidéo ! <br /> N'hésitez pas à consulter le site internet du grand parc Miribel Jonage pour plus d'informations : https://www.grand-parc.fr/. <br /> <br />

Pressions sur nos bords de cours d’eau

Malgré les enjeux des ripisylves mis en avant par les différents pouvoirs publics, ces milieux subissent des pressions humaines particulièrement intensives depuis le siècle dernier, qui conduisent à leur destruction ou leur banalisation  :
– endiguement et chenalisation des cours d’eau,
– défrichement à des fins agricoles ou d’urbanisation
– concurrence des espèces exotiques envahissantes
– coupes rases pour le bois énergie
– sévère réduction de la quantité de bois mort présent dans les milieux fluviaux associés, etc.

Localement, des mesures de protection, de gestion et/ou de restauration existent, notamment lorsque ces milieux sont intégrés dans des arrêtés préfectoraux de protection de biotope, des réserves naturelles régionales ou nationales, des sites Natura 2000, des espaces naturels sensibles du département, etc. Cependant, même dans ces espaces privilégiés, les destructions de ripisylves existent, laissant les gestionnaires démunis face à de telles atteintes du milieu.

Un projet ambitieux pour protéger la biodiversité

Afin d’intégrer les enjeux de biodiversité dans les plans de gestion ou d’aménagement des ripisylve, FNE AURA est en charge d’un ambitieux projet.  Il consiste à construire une boîte à outils qui permettra de mieux prendre en compte la biodiversité des ripisylves et leur connectivité avec le réseau écologique existant. La diffusion et l’appropriation de cette boîte à outils par les structures de gestion des milieux aquatiques, non spécialistes de la biodiversité, est un élément clé du projet. Il est important que la biodiversité soit intégrée au même titre que la qualité de l’eau, la quantité de la ressource et la problématique inondation dans l’entretien, l’aménagement et la restauration des cours d’eau et de leurs abords.

Les moyens opérationnels 

L’élaboration de la méthodologie bénéficiera de tests sur le terrain de 4 sites pilotes du projet, dont les cours d’eau et leurs ripisylves diffèrent fortement : l’Ardèche (07), le Coisin (73), l’Hermance (74) et le Reyssouset (01). Ce projet multi-partenarial se terminera au printemps 2020, son budget s’élève à 420K€.

Les livrables

  • Outil méthodologique pour évaluer la qualité de la biodiversité et la fonctionnalité des ripisylves à destination des structures de gestion des milieux aquatiques
  • Cahier de préconisation générale des ripisylves à destination des structures de gestion des milieux aquatiques
  • Fiches conseils spécifiques / plan de gestion des structures des territoires d’expérimentation
  • Réalisation d’une exposition photo ou d’un film court sur la biodiversité des ripisylves à destination de la société civile et des élus afin de susciter l’intérêt pour ces milieux

 

« Ce projet a bénéficié du soutien financier de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. L’agence de l’eau est un établissement public de l’État qui œuvre pour la protection de l’eau et des milieux. Elle perçoit des taxes sur l’eau payées par tous les usagers et les réinvestit auprès des maîtres d’ouvrages (collectivités, industriels, agriculteurs et associations) selon les priorités inscrites dans son programme « Sauvons l’eau 2019-2024 ».

Plus d’information sur www.eaurmc.fr »

« L’agence de l’eau s’engage pour la reconquête de la biodiversité en soutenant la restauration du bon fonctionnement des écosystèmes. 22 % des poissons d’eau douce sont menacés en France ! Redonner un fonctionnement naturel aux cours d’eau, décloisonner les seuils en rivière et rétablir les corridors écologiques, c’est permettre aux espèces animales et végétales de se développer et favoriser leur capacité de résilience. »

Publié par FNE Auvergne Rhône Alpes

https://www.fne-aura.org/essentiel/region/preserver-et-restaurer-la-biodiversite-des-ripisylves-un-enjeu-de-biodiversite/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Adhérez Faites un don

Avantage réduction d'impôts