— Nos avis —

Crématorium de Montmartre à Saint-Etienne

[…]

Impact environnemental du projet

[…] Les différents polluants rejetés dans l’atmosphère par les crématoriums génèrent des impacts environnementaux importants : […] nombreuses poussières et émanations toxiques […], même pour les crématoriums respectant la réglementation […].

Ainsi, pour ce projet, la crémation de 3 000 corps et cercueils par an, soit environ 300 tonnes de matières carbonées, […] conduit à rejeter 18 kg de poussières, 36 kg de composés organiques, 54 kg d’acide chlorhydrique et 900 kg d’oxydes d’azote, d’HCL et 900 kilos de NOx, des PCB…

La plus grande partie des polluants sont heureusement, et en principe, piégés par les filtres et récupérés dans des récipients étanches. FNE Loire souhaiterait connaître la destination finale de ces déchets dangereux.

De plus, même si le rapport d’expertise relatif aux poussières met en évidence […] que les jardins ouvriers riverains feront l’objet de retombées de poussières minimes, il ne tient pas compte […] du fait que les polluants atmosphériques sont susceptibles d’être transportés sur de grandes distances. […]

Enfin, même si la technologie choisie pour ce crématorium doit permettre le respect de la réglementation en matière de rejets de polluants dans l’atmosphère, nous souhaiterions que soient mis en place un suivi de la qualité des rejets, que les résultats soient rendus publics et que les éventuels dépassements des valeurs réglementaires soient aussitôt corrigés. Nous vous rappelons également que l’agglomération stéphanoise est soumise à un Plan de Protection de l’Atmosphère et qu’il est important de le respecter.

Nous apprécions que ce projet contribue à la végétalisation du site, qui plus est avec des essences rustiques et indigènes, avec les bénéfices que cela comporte sur la gestion des eaux pluviales, la création d’habitats pour la faune et la contribution à la trame verte. Nous regrettons que l’étude d’impact, somme toute très succincte et superficielle […] ne comprenne pas d’inventaires floristiques et faunistiques des bosquets alentours, ni de mesures visant à éviter, réduire et compenser les éventuels impacts, et qu’il ne soit pas prévu de suivis naturalistes après la mise en place du projet pour évaluer les réels impacts du projet sur la biodiversité et les continuités écologiques. […]

Énergie et déplacements

[…] La crémation consomme d’importantes quantités d’énergie, puisque la température des fours atteint 850 °C, […] tant pour la production de l’énergie, que son transport et sa transformation en chaleur.

Le projet prévoit la récupération de chaleur pour les besoins du site en chauffage et eau chaude sanitaire grâce au refroidissement des fumées. Nous souhaiterions savoir comment cette chaleur sera utilisée en été, alors que ce refroidissement est indispensable au fonctionnement du système de filtration.

La participation des proches le jour de la crémation est variable mais peut atteindre, voire dépasser 500 personnes. Ainsi, le dimensionnement du projet – salles et parking – sur environ 200 personnes semble quelque peu insuffisant […].

FNE Loire propose…

[…] Nous souhaitons obtenir une réponse aux questions suivantes :
· Quelle est la destination finale des déchets dangereux retenus par les filtres ?
· Comment la chaleur récupérée pour refroidir les fumées sera utilisée l’été ?

[…] Nous demandons à Saint-Etienne Métropole de :
· reconsidérer l’impact des polluants à une échelle plus globale, et non de se limiter aux impacts locaux ;
· mettre en place un suivi faunistique avant la réalisation du projet et sur plusieurs années ;
· repenser l’accès au crématorium à partir du parking pour limiter le risque d’accident ;
· prolonger les deux lignes de bus pour que le site soit accessible aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées ;
· installer une station VéliVert et des arceaux de stationnement à proximité afin d’offrir la possibilité aux personnes d’y accéder en vélo.

Enfin, il serait innovant et valorisant pour Saint-Etienne Métropole de mettre à la disposition des citoyens un crématorium écologique :
· interdiction d’incinérer des corps ayant fait l’objet d’une thanatopraxie […]. Les quelques 10 litres de produits injectés dans les corps contiennent du formaldéhyde […], du méthanol, du glycol et de l’éosine, dont la production et la combustion sont particulièrement polluantes ;
· utilisation de cercueils en bambou, en carton, en bois non traité ou traité avec des vernis écologiques ;
· utilisation de poignées amovibles et récupérables (3 000 cercueils par an, ce sont 12 000 poignées qui ont été fabriquées et transportées pour terminer dans un four et générer des polluants atmosphériques) ;
· habillement des défunts avec des tissus en fibres naturelles.

Un crématorium écologique renforcerait ainsi la politique environnementale de Saint-Etienne Métropole et donnerait une autre dimension à l’épreuve que constitue la perte d’un proche.

La pollution des différents compartiments de l’environnement et ses effets délétères sur la santé publique et plus largement sur le vivant est telle qu’il s’agit maintenant, au-delà de « conduire des actions de protection de l’environnement », de « changer de mode de vie et… de mort ».

Lire l’avis complet

Crédit photo de l’en-tête : © Guillaume Bouchut / FNE Loire

Publié par FNE Loire

https://www.fne-aura.org/nos-avis/loire/avis-sur-lenquete-publique-relative-a-la-creation-du-crematorium-intercommunal-de-montmartre-a-saint-etienne/

Partager


Je relaie

J'agis

Soutenez notre indépendance financière

Faites un don

Avantage réduction d'impôts